Indemnité compensatrice : AESH et AED

Indemnité compensatrice : AESH et AED

La CSG a augmenté le 1er janvier 2018, de 1,7 point (+22%), passant de 7,5% à 9,2%. Cette hausse est automatiquement compensée, pour les salariés du privé, par la suppression des cotisations chômage et maladie (représentant 3,15%). Cette mesure devant même permettre selon le gouvernement d’augmenter de 1,45% leur pouvoir d’achat.
En revanche, les fonctionnaires n’étant pas assujettis aux cotisations chômage et maladie, la perte sèche de rémunération s’élève à 1,7%.
C’est pourquoi, les agents publics des trois versants de la Fonction publique bénéficient désormais d’une indemnité compensatrice permettant de neutraliser cette hausse de cotisation.
Elle est versée depuis janvier 2018.
Problème : certains AESH et AED en renouvellement de contrat dont ce dernier pouvait prendre fin en juillet ou en août 2018, ont été considérés « comme nouvellement recrutés » et privés de l’indemnité dont ils avaient bénéficié entre janvier et juillet/août 2018.

La FNEC FP-FO est intervenue auprès du ministère pour faire valoir les droits de ces personnels considérant qu’il avait erreur de droit. Le ministère a donné raison à la FNEC FP-FO.
En dépit des interventions de FO, ils n’ont rien perçu, en dehors du cas de certaines académies où il n’y a pas eu interruption de paiement de l’indemnité.
Suite à nos multiples interventions, la Direction des Affaires Financières a publié et envoyé aux rectorats une circulaire indiquant les modalités de versement de l’indemnité compensatrice. Le problème, c’est que ce document ne mentionne que les AESH et pas les AED.
FO est intervenue dans les rectorats pour obtenir le paiement de l’indemnité compensatrice pour les AED mais, à ce stade, les démarches sont restées sans réponse ou se sont soldées par une fin de non-recevoir. Il a été répondu à certains de nos camarades que réglementairement, les AED avaient bien droit à l’indemnité mais que le rectorat attendait les directives du ministère. Le directeur général adjoint  nous a répondu qu’il consultait la Direction des Affaires Financières.

Si rien n’apparait sur la ligne 202209 IND. COMPENSATRICE CSG de bulletin de paie, n’hésitez pas à contacter par courriel le SNUDI-FO 02 en retournant complétée la fiche de suivi ci-dessous.

La FNEC FP-FO soutient la journée d’action et de grève du 19 janvier des AED.


 soutien_aed_19_janvier(1)


Fiche de suivi à télécharger :

Tous mobilisés et en Grève le 26 janvier !

Tous mobilisés et en Grève le 26 janvier !

En cette rentrée, qui demeure placée sous les contraintes liées à la crise sanitaire, le Bureau confédéral Force Ouvrière (FO) réaffirme son soutien aux syndicats et militants FO mobilisés pour la défense des droits des salariés et des libertés individuelles et collectives.

Le Bureau confédéral rappelle la détermination de la confédération à combattre toute remise en cause des droits et libertés fondamentales, dont les libertés syndicales, et de toutes dispositions allant dans ce sens qui doivent être retirées, contenues notamment dans la proposition de loi « sécurité globale » et les décrets sécurité intérieure.
Dans ce contexte, la confédération apporte son soutien aux syndicats FO engagés dans des négociations, mobilisations, grèves et manifestations.

Il en est ainsi dans l’Education nationale avec l’appel intersyndical à la grève le 26 janvier, après la mobilisation le 10 novembre dernier, pour le recrutement des effectifs indispensables, particulièrement par le recours aux listes complémentaires afin de faire face à l’urgence due à la situation sanitaire.

La  FNEC FP FO revendique légitimement l’augmentation des salaires, tant pour les enseignants que les AESH et AED, se référant aux dispositions obtenues par FO dans le secteur de la santé, et inscrit la grève du 26 janvier dans la défense des statuts, du cadre national et des diplômes nationaux.


Le 26 janvier
manifestation départementale à Laon

10h00 devant le lycée Paul Claudel
manifestation en direction de la cité administrative et la DSDEN 02.


texte intersyndical éduc--1

Texte  à télécharger :

16 janvier : tous mobilisés pour nos libertés !

16 janvier : tous mobilisés pour nos libertés !

Les 28 novembre, 5 et 12 décembre 2020, des rassemblements se sont organisés à Saint Quentin et Laon, dans une action commune FO, CGT, FSU, Solidaires, la Libre Pensée et la Ligue des Droits de l’Homme 02, pour « la levée immédiate de l’état d’urgence et des mesures de restriction des libertés publiques ; l’abandon de la proposition de loi sur la « sécurité globale » ; le rétablissement plein et entier des libertés de se réunir, de se rassembler et de manifester ».

Ces rassemblements s’inscrivaient dans un mouvement plus vaste qui, de la mi-novembre à la fin de l’année, a mobilisé des centaines de milliers de salariés, jeunes, retraités, militants syndicalistes, démocrates, citoyens refusant la dérive autoritaire dans laquelle le gouvernement a engagé notre pays.


21 01 12 Sécurité globale

 

Le 16 janvier, restons mobilisés pour nos libertés !
Rassemblement à 11h00,

place de l’Hôtel de Ville, devant le théâtre Jean Vilar,
à Saint Quentin

 


Communiqué à télécharger :

 

Tous mobilisés et en Grève le 26 janvier !

Préparer la grève du 26 janvier

L’année 2020 qui vient de s’achever permet de tirer un premier enseignement : la crise sanitaire est largement utilisée pour réduire nos droits et nos libertés fondamentales, sert de prétexte à des suppressions massives d’emplois dans le privé comme dans le public et à s’attaquer aux statuts.

Mais force est de constater que les plans du gouvernement se sont heurtés à la volonté de millions de salariés de défendre les acquis arrachés. Malgré les confinements, la répression exercée par l’Etat, les remises en cause du droit de manifester, de s’organiser, les salariés se sont battus avec leurs organisations syndicales pour défendre les droits, les conditions de travail et les salaires.


FO – FSU – CGT – SUD – SNCL  lancent un appel intersyndical à la grève pour le mardi 26 janvier.


 

La FNEC FP-FO est pleinement engagée dans cette mobilisation et appelle tous les personnels à se réunir pour préparer la grève du 26 janvier et ses suites, à organiser les assemblées générales qui décident de la mobilisation pour gagner sur nos revendications.

La déclaration d’intention de faire grève (à retrouver ci-dessous ou ICI)
est à envoyer samedi 23 janvier minuit, dernier délai (par courriel via votre boite professionnelle à votre Ien).


20 01 04 Communiqué FNEC rentrée

Communiqué et déclaration d’intention à télécharger :

Loi Sécurité Globale : et maintenant le fichage !

Loi Sécurité Globale : et maintenant le fichage !

La FNEC FP-FO a pris part aux puissantes manifestations organisées depuis plusieurs semaines pour exiger le retrait du projet de loi « sécurité globale ».

Des nouveaux décrets autorisent à ficher des « groupements » ou des personnes en raison de leurs « opinions » politiques et de leurs « convictions philosophiques ou religieuses ». Ficher une personne non plus pour « activité syndicale » ce qui était déjà problématique, mais pour simple « appartenance syndicale » sera dès lors possible ! Ce genre de fichier était interdit depuis la Libération.

 

La FNEC FP-FO appelle ses syndiqués à participer aux rassemblements et manifestations organisés dans de nombreuses villes ce samedi 12 décembre, pour le retrait total de la loi de sécurité globale, pour la défense de nos libertés fondamentales à commencer par celles de manifester et de revendiquer.


20 12 10 communiqué la FNEC - défense des libertés syndicales

Tous mobilisés et en Grève le 26 janvier !

Manifestation : samedi 12 décembre

Appel commun départemental à une nouvelle manifestation
pour la défense des libertés et le retrait de la proposition de loi sur la Sécurité Globale :

Samedi 12 décembre, à partir de 10h30
P
lace Crommelin (Rd point des quatre colonnes)
Saint Quentin

Le cortège suivra le parcours suivant : Boulevard de Richelieu, rue Le Serrurier, rue Raspail, rue Adrien Nordet, rue d’Isle, puis place du 8 octobre. Des pauses seront marquées durant le parcours pour procéder à des prises de parole. La manifestation se dispersera place du 8 octobre.

A notre déclaration déposée samedi 5 décembre à l’attention du Préfet,  la Préfecture a répondu que ce dernier recevra une délégation intersyndicale lundi 14 décembre, à 16h00.