Nouveau protocole sanitaire : le Ministre se dédouane de ses responsabilités

Nouveau protocole sanitaire : le Ministre se dédouane de ses responsabilités

Le 12 juillet 2022, le Ministre Ndiaye a présenté son protocole sanitaire après avoir refusé de consulter le CHSCT Ministériel.

Ce protocole reprend les mesures inapplicables habituelles : les personnels vont encore subir !

La FNEC FP-FO constate qu’aucun recrutement immédiat de personnels sous statut dans les écoles, les établissements et les services n’est prévu !

La réalité, c’est que plus de 4 000 postes de professeurs ne seront pas pourvus à la rentrée, que les fermetures de classes et les suppressions de postes se poursuivent, que les gouvernements successifs ont délabré la médecine scolaire et la médecine de prévention.

La FNEC FP-FO exige comme mesures d’urgence qui permettraient d’éviter la catastrophe :
– Le recrutement de tous les candidats aux concours inscrits sur les listes complémentaires ;
– Le réabondement des listes complémentaires dans tous les corps ;
– La mise en place de concours exceptionnels à Bac+3 pour recruter en urgence des enseignants fonctionnaires.


22 07 13 - communiqué FNEC FP-FO - protocole sanitaire Ndiaye


Communiqué à télécharger :

PRÉAU : destruction programmée de l’action sociale

PRÉAU : destruction programmée de l’action sociale

L’association Préau, voulue par le Président Macron et son Ministre Blanquer, approuvée par le  Ministre Ndiaye, est le moyen trouvé pour mettre en place un dispositif d’externalisation de l’action sociale et de destruction de nos statuts. 

L’association Préau est financée par une subvention ministérielle à hauteur de 1,5 millions d’euros pour l’année 2022, prélevée sur les budgets dédiés à l’action sociale. Autant d’argent qui ne financera pas les prestations servies par les instances statutaires de l’action sociale ! La mise en place de l’association Préau par le Ministre, c’est une privatisation de l’action sociale.

Si le ministre veut développer l’action sociale, il n’a pas besoin de passer par l’association Préau. Il ferait mieux de développer les budgets dédiés à l’action sociale afin que tous les personnels puissent bénéficier des prestations servies par les instances statutaires à hauteur des besoins !

La FNEC FP-FO ne participera pas la destruction programmée des instances statutaires d’action sociale.


PREAU


Communiqué à télécharger :

ISSR : revalorisation très insuffisante

ISSR : revalorisation très insuffisante

Lors du groupe de travail préparatoire au comité technique du 6 juillet, le ministère a présenté son projet de revalorisation de l’Indemnité de Sujétion Spéciale de Remplacement (ISSR) avec modification du décret 89-825 et de son arrêté, revendication portée par la FNEC FP-FO.

Le Ministère propose + 3,64% pour la plus basse tranche de 0 à 10 km (passage de 15,38€ à 15,94€) à + 7,84% pour la tranche de plus de 60 km (passage de 45,66€ à 49,24€).

Face à l’explosion des prix des carburants et d’entretien des véhicules, on est donc loin du compte ! Rappelons que les frais de déplacement du décret Fonction publique de 2006 ont été revalorisés de 10 %, ce qui constituait pour la FNEC FP-FO un minima de revalorisation pour l’ISSR.

Cette pseudo-revalorisation est prétexte pour le Ministère à désindexer l’ISSR du point d’indice ! La FNEC FP-FO a indiqué qu’elle était opposée à cette modification.

Non seulement avec l’annonce de l’augmentation de 3,5% de la valeur du point d’indice, bien inférieur à l’inflation, les personnels verront leur pouvoir d’achat continuer de diminuer, mais en plus, ils devraient continuer à payer pour aller travailler. Ça suffit !

La FNEC FP-FO portera ce mandat lors du CTM du 6 juillet.


ISSR


Communiqué à télécharger :

Des Brouzoufs en moins ! Des tâches en plus !

Des Brouzoufs en moins ! Des tâches en plus !

Avec la FGF-FO, la FNEC FP-FO rappelle que la perte de pouvoir d’achat depuis 20 ans s’élève à 25 %.
De mai 2021 à mai 2022, l’inflation est à 5,2 %… Les agents publics devraient donc se résigner à perdre continuellement de l’argent ?

Et dans l’Education nationale ?
Le Ministre Ndiaye a effectué ses annonces ce week-end, comme à l’accoutumée dans la presse et a indiqué vouloir « passer le salaire des jeunes au-dessus des 2000 € net » (en parlant des seuls enseignants). La FNEC FP-FO a questionné le Ministre : doit-on s’attendre à un plafonnement du salaire pendant les 15 premières années d’exercice ? Ce dernier, très évasif, a juste répondu que les discussions ne concerneraient pas uniquement les débuts de carrière mais aussi le milieu de carrière… De nombreux collègues seraient-ils de facto écartés de cette « revalorisation » ?
Il a ajouté : « nous mettrons en place une part salariale conditionnée à des tâches nouvelles ». Qu’entend-il par là ?

Pour la FNEC FP-FO, il est impossible d’accepter ce chantage aux tâches supplémentaires pour éviter de perdre de l’argent !


Salaires FNEC FP-FO

Communiqué à télécharger :

Monsieur le Ministre veut refonder…

Monsieur le Ministre veut refonder…

Le « Conseil National de la Refondation » est annoncé :  une grande concertation, dès la rentrée prochaine, pour « sortir le système éducatif de la morosité ! » annonce le nouveau Ministre Ndiaye. Il souhaite convoquer les personnels, mais aussi les parents, les élus et les associations, pour « nouer des liens entre le scolaire et le périscolaire. »

FO n’est pas dupe : c’est une nouvelle tentative d’imposer la destruction du cadre national et laïc de l’École publique !

La FNEC FP-FO n’accepte pas cette nouvelle « refondation » à la Macron-Ndiaye: l’éducation doit rester nationale, laïque et républicaine.

La FNEC FP-FO fait le choix des revendications et de la résistance.


22 06 16 - Refondation Ndiaye - en débattre ou la combattre


Communiqué à télécharger :