Beaucoup de questions : peu de réponses !

Beaucoup de questions : peu de réponses !

La FNEC FP-FO a été reçue en audience bilatérale, en visio, par E. Geffray directeur de la DGSCO et I. Bourhis, conseillère sociale du ministre, le mardi 20 avril.

Le mercredi 21 avril se tient un « conseil de défense ».

Le jeudi 22 avril, la FNEC FP-FO sera à nouveau reçue en multilatérale. Les annonces définitives du ministère devraient avoir lieu jeudi après cette multilatérale. Une fois de plus, le ministère précisera ses arbitrages au dernier moment.
Manifestement, le ministère ne nous a pas invités pour répondre à nos questions, mais pour faire passer un message : il faut que les OS fassent la promotion de sa campagne de vaccination en direction des personnels.

 


Intervention et questions de la FNEC FP-FO  v/s « Réponses » du ministère 


Annonces : Quel délai envisagez-vous pour les annonces et pour permettre aux personnels de s’organiser ? Pour rappel, le vendredi 2 avril, nous avons envoyé un courrier au ministre lui indiquant qu’à 16h, les personnels enseignants étaient encore dans l’attente des informations essentielles pour savoir comment organiser la semaine suivante.

Recrutement : Monsieur le Ministre se vante d’avoir rendu au budget des centaines de millions d’euros qui pourtant auraient bien utiles pour faire face aux problèmes de remplacement, ouvrir des milliers de classes et recruter des milliers d’enseignants par le biais des listes complémentaires.

Nous demandons l’annulation de toutes les suppressions de postes et de classes dans les écoles, collèges et lycées prévues à la rentrée ; la création immédiate des postes et classes nécessaires, le recrutement de tous les fonctionnaires nécessaires. Comment faire sinon avec les problèmes de remplacement (+ 450 classes non remplacées par jour dans le 94, des centaines dans le 93, le 95, plus de 100 dans le 01, le 31…) ?
Inacceptable que les décharges statutaires REP+, direction, CAPPEI… soient annulées. Inacceptable que les enseignants remplaçants soient amenés à effectuer des remplacements à la demi-journée dans une logique de saupoudrage.
Par contre, le dispositif de formation en « constellation », rejeté par les personnels, est maintenu ! Nous demandons l’arrêt immédiat de ce dispositif.
De même, nous demandons l’arrêt du SNU qui va réduire le temps d’enseignement pour 25 000 élèves cette année et mobiliser des personnels.

Nous demandons la stagiairisation et la titularisation des contractuels, en particulier des contractuels « Covid ».

Dire qu’on n’a rien fait, on ne partage pas. Dès l’automne, nous avons recruté des contractuels. D’abord sur une période de quelques mois puis prolongation. Recrutement de 1700 médiateurs. Pour la suite, nous entendons vos demandes et nous n’excluons rien. La préparation de la rentrée se fera dans un second temps. Vous savez dans quel cadre se prépare une rentrée. Concernant les recrutements d’infirmiers et infirmières de l’EN, cela fera l’objet de discussions ultérieures.

On entend la demande de stagiairisation mais pour le moment, on se situe dans un principe de contrats tels qu’ils existent aujourd’hui. On a déjà prolongé ces contrats.

AESH : nous demandons un vrai statut et un vrai salaire aux AESH. Comment pallier aux absences ? Il y a nécessité à créer un contingent d’AESH remplaçants. Nous demandons également l’abandon des PIAL.

« Protocole » : Quelles modalités d’accueil des élèves envisagez-vous ? Quelles mesures d’urgence seront mises en place en cas de Covid ? Nous avons constaté une modification du protocole concernant les conditions pour une fermeture de classe.

Nous ne pouvons pas vous apporter aujourd’hui de réponse sur la mise à jour de la FAQ, les demi-jauges… car les décisions seront prises au conseil de défense de mercredi.

Les enseignants du premier degré seront amenés à reprendre la classe alors que leurs enfants scolarisés en collège seront à la maison. Comment faire ?
Concernant l’accueil des enfants de « professions prioritaires », nous vous demandons de rappeler que cet accueil ne peut se faire que sur la base du volontariat (pas de pression sur AED, PEPS…).

Rémunération : Nous n’avons aucune information concernant la rémunération des personnels volontaires pour cet accueil : qui touchera ? Combien toucheront-ils ? Les frais de repas pour ceux qui ont exercé en dehors de leur école de rattachement seront-ils pris en compte ?
Lorsque les personnels sont placés en Autorisation Spéciale d’Absence, nous demandons que l’intégralité des primes (ex REP et REP+…) soient maintenues.
Les enseignants ont été félicités à multiples niveaux pour leur engagement, comme cela a été le cas pour les personnels hospitaliers. Cela se traduira-t-il par une augmentation de 183 € ? C’est notre demande.

Concernant la rémunération des personnels volontaires qui ont participé à l’accueil des enfants de personnels indispensables à la gestion de la crise, le travail est toujours en cours. Nous attendons encore des arbitrages…
Concernant le problème de paiement des primes pour les infirmières qui n’étaient pas initialement volon- taires mais qui ont fait passer les tests, nous allons saisir les services.
Maintien des primes : nous allons saisir la DGRH pour vos demandes de maintien des primes pour les per- sonnels en ASA.

Télétravail : La FNEC FP-FO rappelle également que la mise en place de la continuité pédagogique via le télétravail, appelé « école à distance », ou encore « classe virtuelle » ne peut se faire que sur la base du volontariat et dans le cadre de la liberté pédagogique.

Vous parlez d’injonction lourde. S’il y a des difficultés précises, les faire remonter. Nous avons toujours passé des messages de bienveillance. Nous avons conscience que les personnels portent de leur mieux. Nous sommes attentifs à la situation de nos personnels et à l’Investissement important demandé.

Stagiaires : L’oral professionnel, effectué en visio, ne doit pas s’opposer à la titularisation des stagiaires qui ont fait de leur mieux dans des conditions de travail dégradées. Quelles consignes allez-vous donner ?

Tests : Allez-vous mettre en place une campagne de test digne de ce nom avec du personnel médical dédié qui prend en charge de A à Z et des résultats rapides et globaux ? Actuellement, c’est une énergie folle pour une efficacité nulle. Des infirmières qui ne s’étaient pas portées volontaires initialement pour les tests les ont finalement fait passer. Toucheront-elles les indemnités ? Combien ? Des recrutements sont-ils envisagés ?

Une politique de test est mise en place avec l’aide de personnels extérieurs à l’EN. Nous allons poursuivre les tests salivaires antigéniques et nous allons développer les autotests. Dès la semaine de la reprise, nous allons fournir 2 autotests par semaine par personnel. Nous fournirons aussi ces autotests pour les élèves de plus de 15 ans.

 

Vaccination : Comment et quand les personnels qui le demandent pourront-ils être vaccinés ? Le volontariat sera-t-il respecté ? Y compris pour les personnels à risque ? Des lieux dédiés sont mis en place. Avec quelles modalités ? Combien de collègues vaccinés ? Pourrons-nous avoir un bilan et une cartographie de ces lieux dédiés notamment au niveau des CHSCT ? L’annonce de l’accès à partir de 55 ans est la même mesure que celle qui s’applique à toute la population. De plus, certains personnels en sont exclus.

 

La campagne vaccinale est en cours pour les personnels de plus de 55 ans les plus exposés (enseignants, AESH, ATSEM). Vous demandez quelle plus-value par rapport au reste de la population. Le gouvernement a annoncé l’accès aux vaccins pour les personnes de 55 ans et plus mais dans les faits, elles n’obtiennent pas tout de suite un rendez-vous. Cela permettra d’aller beaucoup plus vite. Vous demandez l’élargissement à d’autres catégories, nous en prenons bonne note. Etablir des critères de priorité sur tout le territoire. Nous dresserons un bilan. Il y a un intérêt convergeant pour que ça marche le plus possible. On a intérêt à promouvoir ensemble. C‘est un mouvement important qui s’opère. Nous vous confirmons que la logique sera celle du droit commun actuel donc le volontariat. Il n’y aura aucune obligation de se faire vacciner. Envoyer la liste des centres de cartographie aux CHSCT ? On entend et on verra.

 

Très peu de réponses aux  questions de la FNEC FP-FO donc. Prochaine multilatérale Jeudi 22 avril.

Victimes de mesures de carte scolaire et ZIL transformés en BD : pas d’obligation de vœux larges !!

Victimes de mesures de carte scolaire et ZIL transformés en BD : pas d’obligation de vœux larges !!

Lors du groupe de travail du 9 avril 2021, SNUDI-FO 02 a réitéré sa demande que les enseignants victimes de mesures de carte scolaire ne soient pas obligés de formuler des vœux larges.

Monsieur Bouvet, secrétaire général, nous a confirmé ce matin que notre demande avait été entendue par le DASEN.
Les enseignants faisant l’objet d’une mesure de carte scolaire bénéficient donc d’une bonification de 150 points sur poste équivalent sans aucune obligation de formuler des vœux larges.
Les “ZIL” qui passeront sur un fonctionnement de “brigade” seront dans la même situation : bonification de 150 points sur un poste de même nature (Titulaire Remplaçant uniquement – aucune bonification pour un poste d’adjoint par exemple) sans obligation de formuler des vœux larges. Chaque ZIL concerné devra se rapprocher de son IEN et des services de la DIPRED pour faire valoir cette bonification.
Pour toute question sur le mouvement, n’hésitez pas à contacter le SNUDI-FO 02.
La circulaire mouvement 2021 est parue

La circulaire mouvement 2021 est parue

La circulaire mouvement 2021 et ses annexes sont parues cet après-midi.

L’information n’a pas encore été envoyée sur les boîtes iprof mais les documents sont disponibles sur le site de la DSDEN.

Vous pouvez les consulter en cliquant sur ce lien : https://www.ac-amiens.fr/dsden02/348-mouvement-intradepartemental-2021

NB : il manque les annexes avec les listes des postes, qui arriveront sûrement en début de semaine prochaine.

Le serveur sera ouvert du 8 au 29 avril pour la saisie des voeux.

ATTENTION, certains navigateurs (safari notamment) ne permettent pas d’entrer dans “Mouvement intra départemental” dans SIAM.

Le SNUDI-FO 02 organise une RIS en visioconférence le jeudi 8 avril pour répondre à toutes vos questions sur le mouvement. Toutes les informations à propos de cette RIS sont à retrouver ici : https://www.snudifo02.fr/reunion-dinformations-syndicales-du-8-avril/

C’est le chaos total !

C’est le chaos total !

La situation est explosive dans les écoles : des milliers de classes sans enseignant,  des milliers de classes fermées.
Le nombre de personnels absents explose et le nombre de remplacements implose ! 

Des situations insupportables apparaissent, au jour le jour, dans les écoles… Des décisions de certains inspecteurs d’académie sont prises en contradiction  à toute règlementation !

Malgré l’urgence de la situation, le ministre Blanquer se refuse obstinément à recruter tous les candidats aux concours inscrits sur les listes complémentaires et à réabonder celles-ci !
Il multiplie les protocoles tous plus inapplicables les uns que les autres qui ne protègent personne et font porter la responsabilité de la propagation de l’épidémie sur les personnels.

Les annonces médiatiques le 26 mars du ministre Blanquer ne règlent rien. Elles vont même conduire à accentuer le chaos !

 

Le SNUDI-FO invite les personnels à faire appel au syndicat, à prendre contact avec les parents d’élèves, à lister les problèmes qui se posent et à prendre toutes les initiatives nécessaires pour les faire valoir !

 


210328 Communiqué SNUDI-FO Chaos dans les écoles

Communiqué à télécharger :

CAPPEI : nouvelle circulaire

CAPPEI : nouvelle circulaire

La circulaire relative à la formation professionnelle spécialisée vient d’être publiée par le ministère, le 12 mars 2021.

Sa mise en oeuvre se fait dès la rentrée 2021. (lire la note ici)

La FNEC FP-FO exprime une inquiétude de voir la fin des formations et le recrutement sur un seul entretien professionnel.

La FNEC FP-FO revendique une augmentation des départs en formation CAPPEI à hauteur des besoins.


Note CAPPEI par Validations des Acquis

Note à télécharger :

Postes à profil : STOP !

Postes à profil : STOP !

Les postes à profil, à géométrie variable selon les DSDEN, se multiplient depuis plusieurs années.

Avec la loi de transformation de la Fonction publique, les postes à profil prennent un caractère encore aggravé puisque les CAPD, instances de représentation des personnels, ne seront plus consultées pour le mouvement. La hiérarchie n’aura de compte à rendre à quiconque. Seul un recours individuel, avec l’aide du syndicat, pourra être envisagé.

 

Le SNUDI-FO défend le principe des mutations au barème et s’est toujours opposé aux postes à profil qui remettent en cause l’égalité de traitement des personnels et ouvrent la voie à la cooptation, au « copinage ».

 

Le SNUDI-FO soutient toutes les mobilisations et réaffirme sa revendication d’abandon de tous les postes à profil, d’abrogation de la loi de transformation de la Fonction publique et de retour à un mouvement au barème, avec un contrôle exercé par les personnels via leurs représentants.

Un courrier unitaire a été envoyé en ce sens le 23 mars au Ministre de l’ENJS (à lire ici).

 


210323 Communiqué SNUDI-FO Postes à profil


Communiqué et courrier à télécharger :