Budget 2023 : 1000 postes en moins, et ce n’est pas tout…

Budget 2023 : 1000 postes en moins, et ce n’est pas tout…

Le gouvernement chercherait-il la guerre ?

Un mois après la rentrée, la situation est déjà alarmante dans les écoles : les CTSD de rentrée ont poursuivi leurs basses œuvres en fermant des classes ou en refusant des ouvertures nécessaires ; les remplaçants manquent et les TR sont affectés sur des classes à l’année ; l’enseignement spécialisé est exsangue, l’inclusion systématique fait exploser les écoles, partout les postes de RASED et les postes en établissements sociaux et médico-sociaux font défaut…

Et pourtant… Le Ministre annonce 2000 suppressions de postes d’enseignants dont 1000 dans le 1er degré, dans le cadre du budget 2023 pour la rentrée de septembre prochain !

La pseudo-revalorisation sera réservée aux enseignants étant dans la première partie de leur carrière. Pour les autres, ils devront effectuer des tâches supplémentaires, mais lesquelles ?

Les AESH ne connaîtront toujours pas de réelle augmentation indiciaire, toujours pas de vrai statut, toujours pas de vrai salaire !

Et pour finir, c’est dans ce contexte que le président Macron confirme sa volonté de repousser l’âge légal de départ en retraite à 65 ans !

Ils veulent la guerre ? Ils auront la grève !

Le SNUDI-FO fait sienne la résolution du Comité Confédéral National qui se conclut de la manière suivante : « Afin de préparer le rapport de force et la grève, le CCN propose à toutes les structures (fédérations, unions départementales, syndicats) une grande campagne de réunions et assemblées avec les syndiqués et les salariés. »


221004 Communiqué SNUDI-FO budget

Communiqué à télécharger :

FO résolue à défendre les retraites !

FO résolue à défendre les retraites !

Au soir même d’une réunion au ministère du travail visant à fixer le calendrier d’un nouvel agenda social, en concertation avec les interlocuteurs sociaux, le Président de la République a relancé son projet de réforme des retraites, avec la volonté manifeste d’en accélérer le tempo.

Cette énième réforme, qui devrait être engagée « sans attendre » viendrait une nouvelle fois dégrader les droits à la retraite, en reculant l’âge légal de départ à la retraite et/ou en allongeant la durée de cotisation, contre la volonté de l’ensemble des organisations syndicales.

FO s’opposera fermement et appellera à la mobilisation contre toute réforme conduisant à réduire les droits à la retraite et à faire travailler plus longtemps pour en bénéficier.


cp_-_fo_-_fo_resolue_a_defendre_les_retraites

* PLFSS : projet de loi de financement de la Sécurité sociale


Communiqué de presse à télécharger :

FO résolue à défendre les retraites !

Retraite et âge de départ : nouvelle réforme ?!?

Si beaucoup de commentateurs se félicitent que les questions sociales soient au cœur de l’élection présidentielle, que les propositions diverses fleurissent en matière de salaires ou de retraites notamment n’est pas forcément un gage de progrès pour les salariés !

Ainsi, revient la question de la réforme des retraites et de l’âge de départ.

Plusieurs candidats proposent de reculer cet âge légal de départ en retraite à 65 ans.

FO considère que cela est inacceptable.

FO s’oppose et s’opposera à toute autre réforme conduisant à dégrader les droits à la retraite et à reculer l’âge pour en bénéficier.


FO retraite

Communiqué de Presse à télécharger :

 

Allocution du Président : rapport de force annoncé !

Allocution du Président : rapport de force annoncé !

Lors de son allocution du lundi 12 juillet, au nom de la pandémie, le président Macron a de nouveau choisi la voie de la remise en cause des droits collectifs et des libertés : remise en cause des Statuts, maintien de la réforme des retraites… (Communiqué de Presse de la Confédération Générale du Travail Force Ouvrière à lire ICI)

Pire, de très nombreuses questions restent sans réponses !  (à retrouver dans le communiqué ICI)

La FNEC FP-FO refusera toutes menaces de sanction à l’encontre des personnels et toute remise en cause statutaire.

Ce qui est sûr, c’est que dès la rentrée, les problèmes de classes surchargées, de non-remplacement vont resurgir. Pire, le ministre Blanquer entend s’attaquer au statut notamment à travers le « Grenelle », avec la mise en place d’un statut de directeur, l’accélération de la territorialisation de l’école, l’individualisation des droits et des carrières…

La FNEC FP-FO sera aux côtés des personnels pour organiser les mobilisations pour les revendications.


21 07 14 - Communiqué FNEC FP-FO - allocution de Macron du 12 juillet


Communiqués FNEC FP-FO et de la Confédération Générale du Travail Force Ouvrière à télécharger :

COMMUNIQUE INTERSYNDICAL du 16 MARS 2020 – Suspension des actions programmées

COMMUNIQUE INTERSYNDICAL du 16 MARS 2020 – Suspension des actions programmées

Face à la crise sanitaire mondiale obligeant chacune et chacun à respecter les consignes de protection pour contenir la propagation du virus, nos organisations syndicales et de jeunesse ont décidé de suspendre jusqu’à nouvel ordre les actions programmées.

Ainsi, elles décident de reporter la « vraie conférence » prévue pour se tenir le 24 mars prochain et à laquelle d’ores et déjà des experts d’horizons divers avaient donné leur accord.

De la même façon, elles reportent la mobilisation sous forme de grève interprofessionnelle annoncée et en cours de préparation pour le 31 mars.
Elles demandent au gouvernement de prendre la mesure de la crise actuelle et de prendre en considération l’exigence de renforcement de notre système de sécurité sociale dont les retraites sont une partie essentielle. Celui-ci constitue à chaque moment de crise un filet de sécurité essentiel et ne saurait être affaibli. Elles réitèrent leur demande de suspension immédiate du processus législatif concernant la réforme des retraites.

L’intersyndicale n’en demeure pas moins mobilisée et convaincue de la nécessité d’obtenir le retrait du projet du gouvernement et l’ouverture de négociations permettant d’améliorer les droits à la retraite dans le cadre du système actuel.

49-3 : une seule réponse s’impose, la mobilisation ! Grande mobilisation le 31 mars 2020

49-3 : une seule réponse s’impose, la mobilisation ! Grande mobilisation le 31 mars 2020

Les organisations syndicales de salarié-es et de jeunesse (CFE-CGC, CGT, FO, FSU, Union syndicale Solidaires, FIDL, MNL, UNEF, UNL) ont pris acte de l’annonce par le Premier ministre samedi dernier en fin d’après-midi d’utiliser l’article 49-3.

Elles appellent à une grande journée de grève interprofessionnelle et de manifestations dans tout le pays mardi 31 mars pour mettre en échec ce projet de loi.


Communiqué intersyndical 2.03.20 - Une seule réponse s'impose, la mobilisation !

Communiqué à télécharger :