Projet Rilhac : STOP !

Projet Rilhac : STOP !

Aux intenables conditions de travail des directeurs, l’État répond : Loi Rilhac !
Ce projet de loi, créant la fonction de directrice ou de directeur d’école, est-il de nature à améliorer les choses ? C’est tout le contraire ! 

Délégation de compétences, autorité fonctionnelle : voilà les outils qui pourront permettre la création de directeurs supérieurs hiérarchiques qui évalueront voire recruteront leurs collègues ! 

C’est un changement radical du fonctionnement des écoles qui s’annonce !

Personne n’a intérêt à ce que le projet de loi Rilhac soit voté.

Le SNUDI-FO en demande l’abandon, avec l’intersyndicale SNUipp-FSU, CGT Educ’action, SUD Education.

Le SNUDI-FO continue à proposer aux autres organisations syndicales une initiative nationale pour le retrait du projet de loi Rilhac.


210507 Communiqué SNUDI-FO loi Rilhac

Communiqué à télécharger :

Stagiaires :  spécial “conditions de titularisation”

Stagiaires : spécial “conditions de titularisation”

La fin de l’année et l’échéance de votre titularisation approchent. Ce “Spécial Stagiaires” a pour objectif de vous informer sur la réglementation en vigueur concernant les conditions de titularisation mais aussi de vous inviter à vous rapprocher du SNUDI-FO 02 pour qu’il vous accompagne et vous défende si besoin.

L’année de stage n’est pas une deuxième année de concours ni un couperet ! C’est en ce sens que la FNEC FP-FO est intervenue pour demander la suppression de l’oral professionnel mis en place par le ministre Blanquer. C’est également pour cette raison qu’elle poursuit ses interventions pour exiger que cet oral ne soit en aucun cas utilisé pour s’opposer à la titularisation d’un stagiaire.

Pour la FNEC FP-FO, en cette année très particulière, plus que jamais, aucune remise en cause de la titularisation ne peut être acceptable.

La FNEC FP-FO défendra le droit à la titularisation pour tous les collègues.


21 05 05 Guide Stagiaires 4 pages mai 2021

Guide à télécharger :

AESH : mobilisation intersyndicale – 3 juin

AESH : mobilisation intersyndicale – 3 juin

La journée nationale d’action du 8 avril, où les AESH ont été très nombreux à s’être mobilisés, a permis d’alerter sur la situation subie par ces personnels, méprisés par l’Éducation nationale. Les médias ont largement fait écho à ces actions.

Seul le ministre refuse de voir ce qui a été massivement porté par les AESH. Aucune annonce n’a été faite sur la reprise des discussions, aucun calendrier de concertation n’a été donné.

L’intersyndicale nationale CGT éduc’action, FNEC-FP-FO, FSU, SNALC, SNCL-FAEN, SUD éducation appelle tous les AESH à faire entendre leurs revendications lors d’une nouvelle journée de grève nationale le jeudi 3 juin.

 

Titulaires Remplaçants : vos droits

Titulaires Remplaçants : vos droits

La fonction de titulaire remplaçant dans le premier degré est intrinsèquement liée au droit pour les personnels à être remplacé en cas d’absence. S’attaquer aux différentes spécificités de titulaires remplaçants, aux conditions de travail des titulaires remplaçants, c’est s’attaquer au droit au remplacement de tous les enseignants.

Le SNUDI-FO s’oppose aux logiques de fusion de ces différentes spécificités qui visent notamment à remettre en cause le droit aux remplacements courts.

Le SNUDI-FO défend les conditions de travail des titulaires remplaçants et intervient régulièrement auprès des IA-DASEN pour les faire valoir.

Le SNUDI-FO propose un “Spécial TR” : l’objet de ce document est d’informer les  collègues  titulaires remplaçants sur leurs droits.

 


2021-05 - special TR

Spécial TR à télécharger :

Compte rendu du groupe de travail du 27 avril 2021 (sur le mouvement et les titulaires remplaçants)

Compte rendu du groupe de travail du 27 avril 2021 (sur le mouvement et les titulaires remplaçants)

Ce groupe de travail, organisé en visioconférence, avait pour but de faire le point sur le déroulement du mouvement à deux jours de la fermeture du serveur et d’évoquer la situation des titulaires remplaçants pour la rentrée scolaire 2021.

Cela a également permis de poser de nouvelles questions à l’administration sur des points qui semblaient nécessaires.

Présents :

Administration : M. Bouvet, M. Thébault, Mme Mismaque

Organisations syndicales : SNUDI FO (2) : Roseline ALVAREZ et Julien SCHNEIDER, SNE (2), UNSA (2), SGEN (1), SNUIPP (3).

Questions et remarques des organisations syndicales :

  • – Quand les documents justificatifs doivent-ils être envoyés ?
  • – Concernant les 150pts attribués aux ZIL. Ils le seront sur quels postes ?
  • – Comment discerner un poste de TR de proximité avec un poste de TR départemental au mouvement ? 
  • – Comment seront gérés les remplaçants départementaux sur les zones Nord et Sud ?
  • – Comment sont départagés les collègues qui obtiennent dans une même école un poste de TR dont la gestion est différente ?
  • – Le protocole sanitaire est-il le même pour le périscolaire (surtout sur le non brassage des élèves) ?
  • – Pourquoi perd-on son poste quand on part en congé parental ?
  • – Comment sera organisé le service des M1 et M2 alternants l’année prochaine ?
  • – Qui prévenir en cas de manque d’autotests ? Quand les AESH auront leurs autotests ?
  • – Comment les futurs stagiaires CAPPEI doivent se positionner face au mouvement ?
  • – Quid des points de renouvellement de 1er vœu pour l’année suivante si on obtient un autre vœu ?

 

Réponses de l’administration : 

  • Pour le congé parental, perte du poste à partir du moment où on fait une demande de renouvellement et à partir d’un an de congé. Application des LDG (Lignes Directrices de Gestion ministérielles)
  • – Les rendez-vous avec le docteur Villette : même si le serveur est fermé la médecine de prévention reçoit toujours les demandes. Les situations seront examinées. Il est encore temps de se rapprocher de la cellule mouvement.
  • – 22 demandes CAPPEI acceptées, les candidats doivent confirmer lors de la saisie des vœux au mouvement
  • – Quand on obtient un poste, on perd la bonification de renouvellement sur le premier poste pour l’année suivante car on devient titulaire mais l’administration va étudier les possibilités de changement car la demande est légitime.
  • – Pour les postes à exigences particulières  : on est sur la détention d’un diplôme permettant d’obtenir le poste , alors qu’un poste à profil on demande un profil particuliers, l’obtention se fait par recrutement et la titularisation se fait dans un second temps.
  • Concernant les titulaires remplaçants : la communication avec les personnels s’est fait en deux temps, envoi d’un mail général puis dans un second temps entretien avec les IEN dans certaines circonscriptions.  Tout le monde a été prévenu, même si sous plusieurs formes.

Le SNUDI-FO 02 déplore ce manque d’harmonisation au niveau départemental.  Le SNUDI-FO avait alerté M. Bouvet quant à l’oubli de certains collègues.

– La bonification des 150 points est valable uniquement pour un poste de titulaire remplaçant. A partir du 25 mai , ça se verra sur les accusés de réception.  Mais cela ne garantie pas que ce soit un poste de titulaire départemental de proximité, puisque l’appellation est la même sur les documents du mouvement.

– L’obtention d’un poste de titulaire remplaçant qu’il soit de proximité ou départemental n’est pas clair au mouvement. L’AGS ne sera pas le critère pour départager deux collègues qui obtiendraient des postes de TR dans une même école (et dont la gestion est différente : circonscription ou DSDEN) mais un entretien avec l’inspecteur de circonscription devra avoir lieu. Le DASEN tranchera.

Pour le SNUDI-FO 02, les postes de titulaires remplaçants ne doivent pas devenir poste à profil.

– Zone Nord regroupant les circonscriptions de St-Quentin, St-Quentin Nord, Hirson, Guise, Chauny et Tergnier avec 102 titulaires remplaçants départementaux et Zone Sud  avec 109 remplaçants, regroupant les autres circonscriptions : Laonnois, Laon, Villers-Cotterêts Soissons, Soissonnais, Château-Thierry.

Les remplaçants pourront donc être amenés à intervenir dans tout le département sans distinction NORD/SUD pour la nécessité de service.

Un groupe type Blanchet (pour les directeurs) sera créé pour avoir un retour sur les titulaires remplaçants.

– Le SNUDI-FO s’inquiète de cette nouvelle dégradation des conditions d’exercice des titulaires remplaçants. Il s’oppose à la suppression de la distinction ZIL/BD remettant en cause les fonctions statutaires des personnels. 

– Plus que jamais, le SNUDI-FO revendique le retrait du décret du 9 mai 2017 et de sa circulaire d’application  et le recrutement massif d’enseignants fonctionnaires immédiatement pour palier le manque de remplaçants !

  • M2 et M1 alternants : un travail est en cours sur une maquette de formation pour ces étudiants. Il va y avoir des M1 alternants et des M2 alternants

Ce sont des étudiants qui seront rémunérés sur la base d’un tiers-temps. 42 alternants M2, sur les décharges de direction bien souvent. il y aura 15 M1 alternants sans oublier les stagiaires SOPA.

  • Protocole : isolement d’une classe dès qu’il y a un cas, éviter le brassage. Normalement égalité des protocoles entre le scolaire et le périscolaire.
  • Autotests : il y a eu une hiérarchisation faite par le ministère pour la distribution des autotests. Les enseignants sont passés avant les AESH. Ce n’est pas un oubli mais la volonté de l’administration. Les autotests pour les AESH vont très vite arriver. Si on constate des manques pour les personnels (RASED/PSY-EN, ZIL…), prévenir rapidement l’IEN.
  • – Les personnes vaccinées doivent-elles faire les autotests ? Même vacciné on peut attraper les variants donc on peut se tester cependant les autotests ne sont pas obligatoires.

Cette hiérarchisation de la distribution des autotests montre à nouveau le mépris des  AESH par l’administration.

Un autre temps d’échange sur les résultats du mouvement aura lieu mi juin pour les cas particuliers et pour la situation des personnels remplaçants.

Le SNUDI-FO tient à rappeler ses positions sur le mouvement  :

  • – retour à un mouvement à 2 phases avec 2 CAPD et toutes dispositions permettant aux représentants du personnel d’exercer leur rôle de contrôle sur les opérations du mouvement.
  • – abandon des postes à profil et attribution de tous les postes au barème ou sur condition de diplôme spécifique,
  • – abandon des vœux larges et vœux zones obligatoires,
  • – possibilité pour tous les personnels obtenant un temps partiel de conserver leur poste, quel qu’il soit, ou de postuler, s’ils le souhaitent, sur tout type de poste. 
La FAQ qui annule la FAQ qui remplace la FAQ qui … !!!!!

La FAQ qui annule la FAQ qui remplace la FAQ qui … !!!!!

Alors que les établissements scolaires ont été fermés le 6 avril dernier, conséquence directe du chaos généralisé dans les écoles ayant pour cause le refus gouvernemental d’engager les moyens nécessaires à la protection des personnels et des élèves, une nouvelle FAQ ministérielle a été publiée le 23 avril dernier.
Pour le SNUDI-FO, non seulement ce « nouveau » protocole ne répond pas aux revendications des personnels, mais il ne règle pas non plus les problèmes auxquels sont confrontées les équipes enseignantes depuis le début de la crise sanitaire.
Pire ! Cette FAQ est source d’une déréglementation croissante qui va amplifier la situation catastrophique dans laquelle se sont trouvées les écoles du département avant leur fermeture.

Cette énième FAQ ne peut qu’engendrer une nouvelle fois la désorganisation dans les écoles et des tensions entre enseignants et parents d’élèves. Elle ne peut que placer les directeurs, qui rappelons-le ne bénéficient d’aucune aide administrative statutaire, face à des difficultés insolubles.

Pour le SNUDI-FO, les personnels n’ont ni à enseigner dans des classes surchargées au mépris de leurs conditions de travail et de leur santé, ni à chasser des élèves de l’Ecole Publique, ni à organiser la garderie au sein de l’école.

Le SNUDI-FO s’adresse au Ministre Blanquer pour obtenir le recrutement massif et immédiat d’enseignants fonctionnaires d’État !

210426 Courrier SNUDI-FO FAQ

Courrier à télécharger :