1er mai : les rassemblements dans l’Aisne

1er mai : les rassemblements dans l’Aisne

Les mobilisations du 1er mai auront lieu dans une situation marquée par l’accumulation de crises (sanitaire, économique, sociale), que ne cessent d’approfondir les mesures du gouvernement poursuivant ses attaques contre les droits, les garanties collectives des salariés, des jeunes et des retraités (avec notamment la destruction méthodique des services publiques, la réforme de l’assurance chômage etc.), et remettant gravement en cause les libertés individuelles et collectives.

Comme vous pourrez le lire ci-dessous, le communiqué intersyndical annonce plusieurs rassemblements unitaires dans notre département :

  • -à LAON : 10h00 devant l’Hôpital ;
  • -à SAINT QUENTIN : 11h30 place de l’Hôtel de Ville (devant le Théâtre Jean Vilar) ;
  • -à SOISSONS : 10h30 devant l’Hôpital.

 

Ces rassemblements seront l’occasion pour les salariés, les jeunes, les retraités, de se mobiliser pour :

  • -L’ARRÊT des suppressions de lits, de postes, de services dans les hôpitaux ; LA CRÉATION urgente des lits, postes et services nécessaires ;
    -L’ARRÊT des licenciements dans le privé et des suppressions de postes dans la Fonction et les services publics ; LA CRÉATION des emplois et le recrutement urgent des personnels nécessaires ;
    -L’ABANDON de la réforme de l’assurance chômage ;
    -L’AUGMENTATION générale des salaires, des retraites, des pensions et des minima sociaux ;
    -Dire STOP à la précarité de la jeunesse et exiger d’urgence un plan de soutien ;
    -La RÉ-OUVERTURE des lieux de culture avec les droits sociaux ;
    -L’ABANDON définitif du projet de régime universel de retraite par points ;
    -La LEVÉE DE L’ÉTAT D’URGENCE et des restrictions des libertés publiques ; L’ABROGATION des décrets sur le fichage, de la loi “sécurité globale”, et L’ABANDON du projet de loi confortant les principes de la République ; le RÉTABLISSEMENT PLEIN ET ENTIER des libertés de se réunir, de se rassembler et de manifester !

Appel commun 1er mai 2021
Compte rendu du groupe de travail du 27 avril 2021 (sur le mouvement et les titulaires remplaçants)

Compte rendu du groupe de travail du 27 avril 2021 (sur le mouvement et les titulaires remplaçants)

Ce groupe de travail, organisé en visioconférence, avait pour but de faire le point sur le déroulement du mouvement à deux jours de la fermeture du serveur et d’évoquer la situation des titulaires remplaçants pour la rentrée scolaire 2021.

Cela a également permis de poser de nouvelles questions à l’administration sur des points qui semblaient nécessaires.

Présents :

Administration : M. Bouvet, M. Thébault, Mme Mismaque

Organisations syndicales : SNUDI FO (2) : Roseline ALVAREZ et Julien SCHNEIDER, SNE (2), UNSA (2), SGEN (1), SNUIPP (3).

Questions et remarques des organisations syndicales :

  • – Quand les documents justificatifs doivent-ils être envoyés ?
  • – Concernant les 150pts attribués aux ZIL. Ils le seront sur quels postes ?
  • – Comment discerner un poste de TR de proximité avec un poste de TR départemental au mouvement ? 
  • – Comment seront gérés les remplaçants départementaux sur les zones Nord et Sud ?
  • – Comment sont départagés les collègues qui obtiennent dans une même école un poste de TR dont la gestion est différente ?
  • – Le protocole sanitaire est-il le même pour le périscolaire (surtout sur le non brassage des élèves) ?
  • – Pourquoi perd-on son poste quand on part en congé parental ?
  • – Comment sera organisé le service des M1 et M2 alternants l’année prochaine ?
  • – Qui prévenir en cas de manque d’autotests ? Quand les AESH auront leurs autotests ?
  • – Comment les futurs stagiaires CAPPEI doivent se positionner face au mouvement ?
  • – Quid des points de renouvellement de 1er vœu pour l’année suivante si on obtient un autre vœu ?

 

Réponses de l’administration : 

  • Pour le congé parental, perte du poste à partir du moment où on fait une demande de renouvellement et à partir d’un an de congé. Application des LDG (Lignes Directrices de Gestion ministérielles)
  • – Les rendez-vous avec le docteur Villette : même si le serveur est fermé la médecine de prévention reçoit toujours les demandes. Les situations seront examinées. Il est encore temps de se rapprocher de la cellule mouvement.
  • – 22 demandes CAPPEI acceptées, les candidats doivent confirmer lors de la saisie des vœux au mouvement
  • – Quand on obtient un poste, on perd la bonification de renouvellement sur le premier poste pour l’année suivante car on devient titulaire mais l’administration va étudier les possibilités de changement car la demande est légitime.
  • – Pour les postes à exigences particulières  : on est sur la détention d’un diplôme permettant d’obtenir le poste , alors qu’un poste à profil on demande un profil particuliers, l’obtention se fait par recrutement et la titularisation se fait dans un second temps.
  • Concernant les titulaires remplaçants : la communication avec les personnels s’est fait en deux temps, envoi d’un mail général puis dans un second temps entretien avec les IEN dans certaines circonscriptions.  Tout le monde a été prévenu, même si sous plusieurs formes.

Le SNUDI-FO 02 déplore ce manque d’harmonisation au niveau départemental.  Le SNUDI-FO avait alerté M. Bouvet quant à l’oubli de certains collègues.

– La bonification des 150 points est valable uniquement pour un poste de titulaire remplaçant. A partir du 25 mai , ça se verra sur les accusés de réception.  Mais cela ne garantie pas que ce soit un poste de titulaire départemental de proximité, puisque l’appellation est la même sur les documents du mouvement.

– L’obtention d’un poste de titulaire remplaçant qu’il soit de proximité ou départemental n’est pas clair au mouvement. L’AGS ne sera pas le critère pour départager deux collègues qui obtiendraient des postes de TR dans une même école (et dont la gestion est différente : circonscription ou DSDEN) mais un entretien avec l’inspecteur de circonscription devra avoir lieu. Le DASEN tranchera.

Pour le SNUDI-FO 02, les postes de titulaires remplaçants ne doivent pas devenir poste à profil.

– Zone Nord regroupant les circonscriptions de St-Quentin, St-Quentin Nord, Hirson, Guise, Chauny et Tergnier avec 102 titulaires remplaçants départementaux et Zone Sud  avec 109 remplaçants, regroupant les autres circonscriptions : Laonnois, Laon, Villers-Cotterêts Soissons, Soissonnais, Château-Thierry.

Les remplaçants pourront donc être amenés à intervenir dans tout le département sans distinction NORD/SUD pour la nécessité de service.

Un groupe type Blanchet (pour les directeurs) sera créé pour avoir un retour sur les titulaires remplaçants.

– Le SNUDI-FO s’inquiète de cette nouvelle dégradation des conditions d’exercice des titulaires remplaçants. Il s’oppose à la suppression de la distinction ZIL/BD remettant en cause les fonctions statutaires des personnels. 

– Plus que jamais, le SNUDI-FO revendique le retrait du décret du 9 mai 2017 et de sa circulaire d’application  et le recrutement massif d’enseignants fonctionnaires immédiatement pour palier le manque de remplaçants !

  • M2 et M1 alternants : un travail est en cours sur une maquette de formation pour ces étudiants. Il va y avoir des M1 alternants et des M2 alternants

Ce sont des étudiants qui seront rémunérés sur la base d’un tiers-temps. 42 alternants M2, sur les décharges de direction bien souvent. il y aura 15 M1 alternants sans oublier les stagiaires SOPA.

  • Protocole : isolement d’une classe dès qu’il y a un cas, éviter le brassage. Normalement égalité des protocoles entre le scolaire et le périscolaire.
  • Autotests : il y a eu une hiérarchisation faite par le ministère pour la distribution des autotests. Les enseignants sont passés avant les AESH. Ce n’est pas un oubli mais la volonté de l’administration. Les autotests pour les AESH vont très vite arriver. Si on constate des manques pour les personnels (RASED/PSY-EN, ZIL…), prévenir rapidement l’IEN.
  • – Les personnes vaccinées doivent-elles faire les autotests ? Même vacciné on peut attraper les variants donc on peut se tester cependant les autotests ne sont pas obligatoires.

Cette hiérarchisation de la distribution des autotests montre à nouveau le mépris des  AESH par l’administration.

Un autre temps d’échange sur les résultats du mouvement aura lieu mi juin pour les cas particuliers et pour la situation des personnels remplaçants.

Le SNUDI-FO tient à rappeler ses positions sur le mouvement  :

  • – retour à un mouvement à 2 phases avec 2 CAPD et toutes dispositions permettant aux représentants du personnel d’exercer leur rôle de contrôle sur les opérations du mouvement.
  • – abandon des postes à profil et attribution de tous les postes au barème ou sur condition de diplôme spécifique,
  • – abandon des vœux larges et vœux zones obligatoires,
  • – possibilité pour tous les personnels obtenant un temps partiel de conserver leur poste, quel qu’il soit, ou de postuler, s’ils le souhaitent, sur tout type de poste. 
Victimes de mesures de carte scolaire et ZIL transformés en BD : pas d’obligation de vœux larges !!

Victimes de mesures de carte scolaire et ZIL transformés en BD : pas d’obligation de vœux larges !!

Lors du groupe de travail du 9 avril 2021, SNUDI-FO 02 a réitéré sa demande que les enseignants victimes de mesures de carte scolaire ne soient pas obligés de formuler des vœux larges.

Monsieur Bouvet, secrétaire général, nous a confirmé ce matin que notre demande avait été entendue par le DASEN.
Les enseignants faisant l’objet d’une mesure de carte scolaire bénéficient donc d’une bonification de 150 points sur poste équivalent sans aucune obligation de formuler des vœux larges.
Les “ZIL” qui passeront sur un fonctionnement de “brigade” seront dans la même situation : bonification de 150 points sur un poste de même nature (Titulaire Remplaçant uniquement – aucune bonification pour un poste d’adjoint par exemple) sans obligation de formuler des vœux larges. Chaque ZIL concerné devra se rapprocher de son IEN et des services de la DIPRED pour faire valoir cette bonification.
Pour toute question sur le mouvement, n’hésitez pas à contacter le SNUDI-FO 02.
Compte-rendu du groupe de travail académique AESH du 31 mars 2021

Compte-rendu du groupe de travail académique AESH du 31 mars 2021

Un groupe de travail académique, le deuxième, concernant les AESH s’est tenu en visioconférence mercredi 31 mars 2021. Plusieurs sujets ont été abordés comme l’évolution de la grille de rémunération, les jours de fractionnement, la formation.

La FNEC FP-FO (SNUDI-FO) était représentée par Hélène Mathé et Fabrice Huraux.

Autres organisation syndicales : FSU, SGEN, UNSA

Compte rendu :

Jours de fractionnement

Comme les AESH ne peuvent pas choisir leurs dates de vacances, ils doivent bénéficier de l’équivalent de deux jours de congés supplémentaires. Ils seront déduits des 1607 h donc la quotité de service sera calculée à partir de 1593 h, mais seulement à partir de septembre 2021.

Ce nouveau calcul permettra  à certains AESH de voir l’augmentation de leur quotité de service et donc d’une augmentation de rémunération.

La FNEC FP-FO (SNUDI-FO) a demandé pour que ce soit rétroactif car la circulaire date de juin 2019.

Réponse du rectorat au prochain groupe de travail même si l’administration est très dubitative.

Versement de l’indemnité compensatrice de la CSG :

Pour les AESH titre 2 rémunérés par DSDEN, l’indemnité sera régularisée sur la rémunération d’avril.

Pour AESH payés par établissement mutualisateur, l’indemnité a normalement été régularisée sur la rémunération de mars.

N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations au sujet de cette indemnité compensatrice de la CGS.

Grille d’avancement et de revalorisation :

Rectorat : La nouvelle grille de rémunération sera faite pour être le maximum avantageuse pour les AESH tout en respectant les règles nationales. Les nouveaux contrats en septembre respecteront la grille, et il y aura un reclassement pour les autres en fonction du nombre d’années d’exercice.

Nouveauté : au bout d’un an, passage du niveau 1 au niveau 2, puis tous les trois ans un passage de niveau avec un entretien professionnel au préalable.

La Commission Consultative Paritaire (CCP) doit être saisie pour des avancements refusés suite à un entretien professionnel qui ne donne pas satisfaction.

Quotité de service :

Il a été soulevé le problème des arrondis des quotités de service pour les contrats de 24 heures par semaine : les organisations syndicales souhaitent que cela soit systématiquement favorable à l’agent (62 %).  Des académies l’ont déjà mis en œuvre.

Rectorat : Le chef de division de la Division des Affaires Financières a posé la question à la DAF du ministère : nous sommes dans l’attente d’une réponse…

CDIsation :

Le problème d’AESH recrutés au départ sous contrat AED a été soulevé: pas de CDIsation alors que le cumul est de 6 ans…

Rectorat : le principe est de tenir compte des missions AVS dans le contrat AED. Normalement pas de souci pour prise en compte si la mission AVS est spécifiée dans le contrat AED. Faire attention à ce qu’il n’y ait pas d’interruption de plus de 4 mois.

Pour souci de cet ordre : envoyer un mail à  (cheffe de bureau des moyens des AESH à la DOS)

Frais de déplacement entre établissements sur communes distinctes : Véronique Boury ( 03 22 82 69 89)

Action sociale :

Pour les AESH titre 2 et hors titre 2 ont les mêmes droits (seule exception, l’aide aux enfants handicapés qui n’est pas allouée aux collègues hors titre 2)

Depuis le 1er janvier, ils ont accès aux prestations CESU, pour garde d’enfant jusque 6 ans. Ce qui n’était pas le cas auparavant.

Formation :

Problème des 60h de formation qui sont proposées le mercredi après-midi,  hors temps scolaire…

Rectorat : la formation se fait sur le temps de travail. Mais il y a 5 semaines « invisible » donc pas de souci pour le rectorat pour le mercredi après-midi… une circulaire est en cours de rédaction pour cadrer les choses.

La FNEC FP-FO (SNUDI-FO) est revenue sur la maltraitance que subissent les personnels AESH et a demandé qu’il soit répondu à leurs légitimes revendications  largement exprimées lors de la mobilisation du 8 avril pour les AESH. Compatir et écouter, ce n’est pas ce que veulent les personnels ! 

Les AESH n’en peuvent plus, c’est un constat !

Vademecum :

Suite aux nombreuses observations concernant les manques et le fait qu’il ne soit pas rédigé dans son intégralité, les organisations syndicales ont demandé à ce que le projet leur soit communiqué avant validation et communication aux AESH. (sans doute fin mai)

La FNEC FP-FO (SNUDI-FO) revendique pour les AESH :

  • – Un vrai statut, un vrai salaire pour les AESH !
  • – Un temps complet à 24h toutes tâches comprises !
  • – L’augmentation immédiate des salaires à hauteur de 183€ maintenant tout de suite, comme pour les personnels de la Fonction publique hospitalière !
  • – L’abandon des PIAL !
Compte rendu du groupe de travail du 27 avril 2021 (sur le mouvement et les titulaires remplaçants)

Compte-rendu du groupe de travail du 9 avril 2021 (sur le mouvement et les titulaires remplaçants)

Ce groupe de travail avait pour but d’éclaircir les modalités de participation du mouvement et la situation des titulaires remplaçants.

D’un point de vue général, la circulaire mouvement est très complexe et ne facilite pas la tâche des collègues y participant. La gestion de la situation du remplacement à la rentrée 2021 est plus que floue.

Présents

Administration : M. Bouvet, M. Pinel

Organisations syndicales : SNUDI FO (2) : Thomas RUELLE et Julien SCHNEIDER, SNE (1), SNALC (1), UNSA (2), SGEN (1), SNUIPP (3).

 

Questions et remarques des organisations syndicales :

  • – Comment va fonctionner l’algorithme pour l’attribution des postes au mouvement ?
  • – Quelle ancienneté est prise en compte et où trouver l’information dans i-prof ? Les années passées dans le second degré par exemple comptent-elles ?
  • – Comment est pris en compte le reclassement ?
  • – Quelle est la date limite de dépôt des pièces justificatives pour obtenir une bonification ?
  • – Pourquoi ne pas afficher les priorités clairement sur le serveur ?
  • – Revoir les zones car certaines sont très étendues.
  • – Informer les écoles qui vont servir de support pour postes bloqués Fonctionnaires Stagiaires.
  • – Possibilité de permettre aux collègues partant en formation CAPEI ou faisant l’objet d’une mesure de carte scolaire de ne pas faire de vœux larges.
  • – A quoi correspond l’année N prise en compte pour le mouvement ?

 

Réponses de l’administration : 

  • – La nouvelle circulaire est le fruit d’une harmonisation académique et du cadrage national.
  • – L’année N correspond à l’année 2021, ce qui peut poser problème pour les collègues remplaçants qui ne savent pas encore quels remplacements ils effectueront d’ici septembre 2021 (pour les bonifications).
  • – Concernant le mouvement, pour faciliter le guidage des collègues , une cellule d’écoute est ouverte à la DSDEN de 8h30 à 12h et de 14h à 17h pendant les vacances et de 8h à 18h la semaine  de la rentrée.
  • – Un suivi au cas par cas aura lieu au moment des résultats avec les organisations syndicales.
  • – L’administration s’engage à avertir les personnels faisant l’objet d’une mesure de carte scolaire de manière individualisée.
  • – Concernant les titulaires remplaçants, 270 courriers doivent partir ce vendredi 9 avril pour les avertir d’une modification de la procédure de gestion à la rentrée 2021 (DSDEN ou secrétaire de circonscription).
  • – Les titulaires remplaçants qui ne seraient pas satisfaits de leur nouveau mode de gestion à la rentrée prochaine seront reçus individuellement pour explication et les services pourraient leur accorder une bonification de 150 points pour participer au mouvement (attribution au cas par cas suite à la demande de l’intéressé).
  • – Formation CAPEI : 22 collègues ont demandé une formation et le DASEN souhaite favoriser leur départ en formation. Peu de chance pour eux d’obtenir leur 1er vœu mais plutôt le 2nd. Ceux-ci conservent leur poste à titre définitif pendant 1 an et ne postulent que sur des postes précis.
  • – EREA : le rectorat veut que les départements bloquent les postes car à terme, il n’y aura plus d’enseignants d’affectés et ils seront remplacés par des assistants d’éducation. Les enseignants qui sont affectés à titre provisoire cette année doivent postuler à nouveau, en vœu 1 de préférence.
  • – Date limite de dépôt des justificatifs pour bonification = au plus vite et le 4 mai maximum.

 

Remarque du SNUDI-FO 02 : globalement, l’administration a peu de réponses précises aux questions posées. Il semble que le dialogue devienne le seul critère de décision, ne donnant aucune garantie d’équité aux collègues et favorisant une gestion autoritaire des litiges.

 Le SNUDI-FO tient à rappeler ses positions sur le mouvement sur la gestion des personnels remplaçants :

  • – retour à un mouvement à 2 phases avec 2 CAPD et toutes dispositions permettant aux représentants du personnel d’exercer leur rôle de contrôle sur les opérations du mouvement.
  • – abandon des postes à profil et attribution de tous les postes au barème ou sur condition de diplôme spécifique,
  • – abandon des vœux larges et vœux zones obligatoires,
  • possibilité pour tous les personnels obtenant un temps partiel de conserver leur poste, quel qu’il soit, ou de postuler, s’ils le souhaitent, sur tout type de poste. 
  • – le SNUDI-FO s’inquiète de cette nouvelle dégradation des conditions d’exercice des titulaires remplaçants. Il s’oppose à la suppression de la distinction ZIL/BD remettant en cause les fonctions statutaires des personnels. 
  • – plus que jamais, le SNUDI-FO revendique le retrait du décret du 9 mai 2017 et de sa circulaire d’application  et le recrutement massif d’enseignants fonctionnaires immédiatement pour palier le manque de remplaçants !

   

Questions diverses : 

  • – ASA la semaine de la reprise : Les collègues n’ayant pas de possibilité alternative de garde d’enfant de moins de 16 ans pourront demander une autorisations spéciale d’absence.
  • – Le versement des indemnités pour les personnels tuteurs de stagiaires formation CAPPEI a été traité il y a 2 semaines et doivent donc être créditées sous peu (se rapprocher des services dans le cas contraire).
  • – Vaccination : les personnels pourront ils s’absenter pour se faire vacciner ? Pas d’information officielle à ce sujet.