Admission au CRPE : gestion calamiteuse !

Admission au CRPE : gestion calamiteuse !

Les résultats du concours CRPE (Concours de Recrutement des Professeurs des Écoles) sont tombés ! La catastrophe annoncée depuis des mois est maintenant visible : 249 admis au concours externe pour 256 postes !! et aucune liste complémentaire…
La FNEC FP-FO de l’Académie d’Amiens a écrit au Recteur pour demander la création d’une liste complémentaire pour le concours externe.

Le gouvernement profite de ce taux si bas d’admissions pour multiplier le recours aux enseignants contractuels, précaires et sous-payés en ayant recours au Job Dating !

Pour le SNUDI-FO, il n’y a aucune fatalité à cet effondrement d’admis aux concours. Ce sont les conséquences directes du blocage des salaires et des contre-réformes successives.

La FNEC FP-FO est aux côtés de l’ensemble des agents publics qui réclament des revalorisations salariales à la hauteur des pertes subies depuis 20 ans et exige l’ouverture immédiate de négociations salariales pour la revalorisation de la valeur du point d’indice.


Recteur

Courrier à télécharger :

Concours PsyEN EDA : catastrophe avérée !

Concours PsyEN EDA : catastrophe avérée !

Les résultats du concours 2022 de recrutement des PsyEN du 1er degré (EDA) sont catastrophiques : 126 admissibles pour 155 postes à pourvoir !

Cette crise de recrutement n’est pas isolée car elle touche aussi celui des professeurs des écoles (CRPE) où nous constatons un effondrement du nombre de candidats admissibles notamment à Versailles, 484 admissibles pour 1430 postes proposés, ou à Paris, 180 admissibles pour 219 postes proposés…

Cette baisse du recrutement est aussi à mettre au crédit de la création du statut des PsyEN en 2017, suite à la fusion des corps des psychologues scolaires du 1er et des Copsy du 2nd degré. Contrairement à l’UNSA, la FSU et le SNALC, le SNUDI-FO et sa fédération, la FNEC FP FO, s’étaient opposés à la création de ce nouveau corps en 2017 en votant contre le décret instituant ce nouveau corps.


La situation, déjà intenable, s’annonce donc catastrophique dans les écoles à la rentrée 2022.

Le SNUDI-FO, avec la FNEC FP-FO, n’abandonne pas sa revendication de recrutement massif de personnels sous statut de fonctionnaire d’Etat et exige pour cela :
– l’abandon de la masterisation et de la réforme Blanquer des concours ;
– le retour à un recrutement à Bac+3 notamment par la mise en œuvre immédiate d’un concours exceptionnel, avec une véritable formation professionnelle initiale rémunérée et la possibilité pour un PE de partir en formation du même type que le DEPS ;
– l’abandon de l’obligation vaccinale pour les PsyEN ainsi que les autres personnels touchés par cette mesure ;
– l’augmentation de 22% de la valeur du point d’indice.

Le SNUDI-FO ne se résout pas à la catastrophe annoncée et prend contact avec les autres organisations syndicales afin de discuter d’initiatives communes en direction du nouveau ministre.

La rentrée 2022 ne peut avoir lieu dans de telles conditions !


220523 Communiqué SNUDI-FO Concours PsyEN


Communiqué à télécharger :

Admission au CRPE : gestion calamiteuse !

Admissibilité CRPE : catastrophe prévisible !

La publication des résultats des épreuves d’admissibilité aux concours de recrutement de professeurs des écoles (CRPE) est effective ! Le Ministère cherchait bien à cacher l’inévitable : un effondrement des candidats aux concours impliquant un effondrement des candidats admissibles !

Dans certaines académies le nombre d’admissibles est en effet nettement inférieur au nombre de postes offerts aux concours, dans d’autres, il est à peine supérieur ! Au total en France, il y a 9597 candidats admissibles aux concours de professeurs des écoles pour 8323 postes proposés, c’est-à-dire un ratio de 115%… (Dans l’Aisne, 256 postes au concours externe sont à pourvoir : 320 candidats admissibles).

Le prochain gouvernement ne manquera pas d’utiliser ce taux si bas pour multiplier le recours aux enseignants contractuels, précaires et sous-payés ! Ainsi l’Académie de Versailles annonce déjà le recrutement de 700 professeurs des écoles contractuels pour la rentrée 2022 !

Pour le SNUDI-FO, il n’y a aucune fatalité à cet effondrement des candidats aux concours. Ce sont les conséquences directes du blocage des salaires et des contre-réformes successives.

Le SNUDI-FO ne se résout pas à la catastrophe annoncée et prend contact avec les autres organisations syndicales afin de discuter d’initiatives communes en direction du prochain Ministre.

La rentrée 2022 ne peut avoir lieu dans de telles conditions !


220517 Communiqué SNUDI-FO admissibilité CRPE


Communiqué à télécharger :

Pour le recrutement massif, sous statut !

Pour le recrutement massif, sous statut !

Les annoncent tombent dans les académies et les départements avec des fermetures dans les écoles, établissements, services… cela alors que le ministre Blanquer a rendu des centaines de millions d’euros au budget. Les personnels n’acceptent pas et se mobilisent.

La grève historique du 13 janvier a ébranlé le gouvernement. Le ministre et le premier ministre ont été contraints de recourir aux listes complémentaires, ce qui était depuis plusieurs années refusé, mais réaffirmé et revendiqué constamment par la FNEC FP-FO.

Toutefois, cela ne permet pas de résoudre les problèmes de remplacement dans le premier degré.  La solution pour éviter le crash : en finir avec la masterisation et la réforme Blanquer ! Les promoteurs de la masterisation vantaient la « revalorisation des salaires à l’entrée dans le métier ». 12 ans plus tard, la titularisation s’effectue à BAC+6 et le salaire du néo-titulaire s’élève royalement à 1,2 SMIC !
Il faut un retour au recrutement à BAC + 3

La FNEC FP-FO invite les personnels à se réunir pour établir précisèment les cahiers de revendications et décider des initiatives à prendre pour l’arrêt des suppressions de postes, la création de tous les postes nécessaires et le recrutement massif de personnels sous statut dès maintenant.


22 01 10 Communiqué FNEC mastérisation

Communiqué à télécharger :

Recrutement de tous les « liste complémentaire » : le Ministère valide sous la pression !

Recrutement de tous les « liste complémentaire » : le Ministère valide sous la pression !

Le ministère confirme l’analyse du SNUDI-FO et de la FNEC FP-FO qui ont toujours maintenu, sur la base des textes règlementaires, que les candidats aux concours pouvaient être recrutés jusqu’à la date du concours suivant : pour le 1er degré, le ministère va solliciter les 800 personnes qui sont inscrites sur les listes complémentaires des concours de recrutement de professeurs des écoles. Les listes complémentaires déjà recrutées en tant que « contractuel » auront également vocation à être intégrés dans la Fonction publique.

Depuis deux ans, le SNUDI-FO, avec sa fédération, ne cesse de marteler à tous les niveaux, seul ou de manière intersyndicale, la nécessité de recruter l’ensemble des candidats aux concours inscrits sur les listes complémentaires.

Il aura fallu la puissance de la grève du 13 janvier

pour contraindre le ministère à effectuer cette annonce !

Comme il l’indiquait dans son appel à la grève au 27 janvier le SNUDI-FO revendique : « Les créations de postes et le recrutement immédiat de personnels sous statut (par le recrutement de la totalité des candidats aux concours inscrits sur les listes complémentaires, le réabondement de celles-ci, la mise en place de concours exceptionnels…) pour que tous les remplacements soient assurés, pour que toutes les classes et tous les postes nécessaires soient ouverts lors des prochains CTSD, pour qu’aucune classe ne ferme ! »


220120 Communiqué SNUDI-FO liste complémentaire


Communiqué à télécharger :

Liste complémentaire : le Ministre doit recruter !

Liste complémentaire : le Ministre doit recruter !

Sur la question du recrutements sur liste complémentaire, une délégation du SNUDI-FO a été reçue lundi 11 octobre au ministère :  la situation est catastrophique, quelques semaines après la rentrée.

C’est intenable dans de nombreux départements : 17 postes sans enseignants dans le Cantal ; beaucoup de remplaçants placés sur des postes à l’année dans le Finistère, les Landes, le Maine-et-Loire… et jusqu’à 50% d’entre eux en Haute-Garonne ; de nombreux remplacements non assurés en Saône-et-Loire, dans la Vienne ; des remplaçants contraints d’effectuer jusqu’à 3h de trajets quotidiens en Essonne ; les demi-journées de concertation ou de formation REP+, pourtant obligatoires, reportées ou annulées dans le Puy-de-Dôme ou dans le Rhône…

Le Droit syndical est même remis en cause, faute de remplaçants, dans les Alpes de Haute-Provence !

Le SNUDI-FO, se faisant l’écho des mobilisations notamment à La Réunion, en Moselle, à Rouen, à Paris… a exigé le recrutement de la totalité des candidats aux concours inscrits sur les listes complémentaires et le réabondement de celles-ci.

Le refus de recruter sur la liste complémentaire est bien un choix économique du Ministre, et ses représentants ont même osé indiquer que « ce n’était pas faire un cadeau aux candidats inscrits sur les listes complémentaires que de les affecter à plein temps »… Cela ne semble pas poser de problèmes par contre quand on les sollicite pour être à temps plein devant une classe en tant que contractuels !

Pour le SNUDI-FO c’est inacceptable ! La liste complémentaire 2021 est valable jusqu’à la date du concours 2022 … Le ministre doit recruter !


211013 Communiqué SNUDI-FO audience liste complémentaire

Communiqué à télécharger :