Salaires, postes, statut… le SNUDI-FO défend dès la rentrée toutes les revendications !

Salaires, postes, statut… le SNUDI-FO défend dès la rentrée toutes les revendications !

Avec sa confédération et sa fédération, le SNUDI-FO n’accepte pas la liquidation de tous les services publics dans ce pays, et en premier lieu celle de l’Ecole publique !

C’est aussi pour cette raison que le SNUDI-FO continue de combattre la mise en concurrence entre les écoles, la territorialisation, l’instauration d’un management digne des entreprises privées initié par PPCR … comme la mise en œuvre et l’extension de l’expérimentation marseillaise où les directeurs sont partie prenante du choix des adjoints au sein d’écoles devenues autonomes, comme la mise en place d’évaluations d’école où les personnels seraient contraints de subir une auto-évaluation ainsi qu’un audit mené par des personnalités extérieures.

Le SNUDI-FO vient d’ailleurs de s’adresser au SNUipp-FSU, à la CGT Educ’action, à SUD Education et au SNALC syndicats avec qui il partage l’exigence d’abandon des évaluations d’école pour demander audience ensemble au ministre.

Pour le SNUDI-FO, l’issue pour défendre nos salaires, nos statuts, nos conditions de travail passe par la mobilisation des personnels et pas par le « grand débat » dans le cadre du « Conseil National de la Refondation » voulu par le président Macron.  Le SNUDI-FO ne débattra pas de la destruction de l’Ecole publique avec ceux qui la détruisent ! Le SNUDI-FO portera par contre inlassablement nos revendications et ne lâchera sur aucune d’entre elles.

C’est pourquoi la FNEC FP-FO a déposé un préavis de grève qui démarre dès la rentrée !


220831 Communiqué SNUDI-FO rentrée

Communiqué à télécharger :

Le SNUDI-FO 02 accueille les Fonctionnaires Stagiaires à l’INSPÉ

Le SNUDI-FO 02 accueille les Fonctionnaires Stagiaires à l’INSPÉ

Le SNUDI-FO 02 a fait sa rentrée ce vendredi 26 août lors du Forum des partenaires à l’INSPÉ. Les camarades du Conseil Syndical ont pu aller à la rencontre des futurs collègues afin de pouvoir échanger sur le rôle propre d’un véritable syndicat d’enseignants.  . 
– La défense des droits et des statuts des enseignants et des fonctionnaires stagiaires
– Les obligations des enseignants et des fonctionnaires stagiaires
– Le déroulement de la carrière…

Cette année, différents types de fonctionnaires stagiaires font leur rentrée : 
– les  22 Fonctionnaires Stagiaires à 50 % 
– les 43 Fonctionnaires  Stagiaires à 100 %
– les 8 M1 AED
– les 8 M2 AED
– les 20 M2 alternant.

Le livret « Spécial Stagiaires 2022-2023 » édité nationalement et qui regroupe un grand nombre de questions-réponses très utiles a été distribué.
Pour les collègues qui n’auraient pu l’obtenir, le SNUDI-FO 02 vous propose de le retrouver en version dématérialisée ICI ou à télécharger ci-dessous.

N’hésitez pas à contacter le SNUDI-FO 02  pour toutes vos questions professionnelles.

Le SNUDI-FO 02 souhaite une année scolaire la meilleure possible
à toutes et tous, et tout particulièrement aux nouveaux collègues.



Guide du Fonctionnaire Stagiaire à télécharger :

Une rentrée qui s’annonce inacceptable !

Une rentrée qui s’annonce inacceptable !

Après une année scolaire catastrophique dans sa gestion par le Ministère, la rentrée 2022 s’annonce bien… PIRE !

Le nombre de postes prévu et confirmé par le Ministre Ndiaye est bien insuffisant et ne pourra que dégrader encore la situation. Toutes les places aux concours ne trouvent pas preneurs faute de candidats !

Le SNUDI-FO continue de défendre inlassablement les revendications afin de recruter immédiatement des enseignants sous statut. Et cette détermination permet de premières avancées, notamment à Versailles.

Le SNUDI-FO maintient toutes ses revendications exprimées par courrier au Ministre Ndiaye dès le 23 juin, courrier resté sans réponse à ce jour.

Il est clair que la rentrée ne peut se dérouler dans ses conditions.


SNUDI FO


Communiqué à télécharger :

Redoublements/maintien : face aux pressions de l’administration, rappels réglementaires

Redoublements/maintien : face aux pressions de l’administration, rappels réglementaires

Dans de nombreux départements, des pressions de l’administration (IA-DASEN et IEN) sont exercées sur les enseignants pour réduire au maximum les demandes de maintien.

Des IA-DASEN imposent la tenue de commissions de maintien ou « d’aide à la décision » afin d’étudier les demandes des collègues.

De très nombreux documents sont parfois exigés (PPRE, évaluations, adaptations proposées etc.)

Ces commissions et demandes ne sont pas réglementaires et les pressions exercées sont une remise en cause inacceptable des compétences des enseignants.

Le conseil des maîtres reste souverain

Le décret n° 2018-119 paru le 20 février 2018 précise : « Au terme de chaque année scolaire, le conseil des maîtres se prononce sur les conditions dans lesquelles se poursuit la scolarité de chaque élève en recherchant les conditions optimales de continuité des apprentissages, en particulier au sein de chaque cycle. A titre exceptionnel, dans le cas où le dispositif d’accompagnement pédagogique mentionné au premier alinéa n’a pas permis de pallier les difficultés importantes d’apprentissage rencontrées par l’élève, un redoublement peut être proposé par le conseil des maîtres. »

Ce décret précise à propos du redoublement que « Cette proposition fait l’objet d’un dialogue préalable avec les représentants légaux de l’élève et d’un avis de l’inspecteur de l’éducation nationale chargé de la circonscription du premier degré. »

L’IEN émet donc « un avis consultatif » sur la proposition de redoublement.  Il ne s’agit en aucun cas d’un avis suspensif comme cela peut parfois être présenté.

Le conseil des maîtres est souverain sur les décisions de passage et de redoublement. 

Si l’IEN peut émettre un avis négatif, il ne peut s’opposer à un redoublement dont la décision revient au conseil des maîtres.

NB : Un seul redoublement en primaire sauf exception« Le conseil des maîtres ne peut se prononcer que pour un seul redoublement ou pour un seul raccourcissement de la durée d’un cycle durant toute la scolarité primaire d’un élève. Toutefois, dans des cas particuliers, il peut se prononcer pour un second raccourcissement, après avis de l’inspecteur de l’éducation nationale chargé de la circonscription du premier degré. »

Concernant la maternelle :

Seuls les enfants de maternelle bénéficiant d’un dossier à la MDA peuvent bénéficier d’un maintien si celui-ci est acté par la CDA.

L’article D. 351-7 du code de l’Education renvoie la décision d’un maintien à l’école maternelle à la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées.
« Aucun redoublement ne peut intervenir à l’école maternelle, sans préjudice des dispositions de l’article D. 351-7. »

Le SNUDI-FO exige l’abandon des évaluations CP

Le SNUDI-FO exige l’abandon des évaluations CP

Situation intenable, protocoles inapplicables, refus de recruter immédiatement… La colère des personnels qui a explosé le 13 janvier a contraint le Ministre d’annoncer le recrutement immédiat de la totalité des candidats aux concours inscrits sur les listes complémentaires en tant que fonctionnaires stagiaires.

C’est une première victoire !

Le Ministre a également décidé de reporter les évaluations CP qui auront finalement lieu au retour des congés d’hiver. Les organisations syndicales (dont le SNUDI-FO) réaffirment dans un communiqué commun leur exigence de suspension des évaluations CP.

En effet, l’urgence n’est pas de contraindre les personnels à effectuer coûte que coûte ces évaluations CP mais bien de rétablir des conditions de travail acceptables pour les collègues de CP, comme pour tous les autres.

Le SNUDI-FO exige qu’aucune pression, qu’aucune sanction ne soit mise en œuvre vis-à-vis des personnels qui ne feraient pas passer ces évaluations.


220217 Communiqué SNUDI-FO évaluations CP


Communiqués à télécharger :