Une rentrée qui s’annonce inacceptable !

Une rentrée qui s’annonce inacceptable !

Après une année scolaire catastrophique dans sa gestion par le Ministère, la rentrée 2022 s’annonce bien… PIRE !

Le nombre de postes prévu et confirmé par le Ministre Ndiaye est bien insuffisant et ne pourra que dégrader encore la situation. Toutes les places aux concours ne trouvent pas preneurs faute de candidats !

Le SNUDI-FO continue de défendre inlassablement les revendications afin de recruter immédiatement des enseignants sous statut. Et cette détermination permet de premières avancées, notamment à Versailles.

Le SNUDI-FO maintient toutes ses revendications exprimées par courrier au Ministre Ndiaye dès le 23 juin, courrier resté sans réponse à ce jour.

Il est clair que la rentrée ne peut se dérouler dans ses conditions.


SNUDI FO


Communiqué à télécharger :

Redoublements/maintien : face aux pressions de l’administration, rappels réglementaires

Redoublements/maintien : face aux pressions de l’administration, rappels réglementaires

Dans de nombreux départements, des pressions de l’administration (IA-DASEN et IEN) sont exercées sur les enseignants pour réduire au maximum les demandes de maintien.

Des IA-DASEN imposent la tenue de commissions de maintien ou « d’aide à la décision » afin d’étudier les demandes des collègues.

De très nombreux documents sont parfois exigés (PPRE, évaluations, adaptations proposées etc.)

Ces commissions et demandes ne sont pas réglementaires et les pressions exercées sont une remise en cause inacceptable des compétences des enseignants.

Le conseil des maîtres reste souverain

Le décret n° 2018-119 paru le 20 février 2018 précise : « Au terme de chaque année scolaire, le conseil des maîtres se prononce sur les conditions dans lesquelles se poursuit la scolarité de chaque élève en recherchant les conditions optimales de continuité des apprentissages, en particulier au sein de chaque cycle. A titre exceptionnel, dans le cas où le dispositif d’accompagnement pédagogique mentionné au premier alinéa n’a pas permis de pallier les difficultés importantes d’apprentissage rencontrées par l’élève, un redoublement peut être proposé par le conseil des maîtres. »

Ce décret précise à propos du redoublement que « Cette proposition fait l’objet d’un dialogue préalable avec les représentants légaux de l’élève et d’un avis de l’inspecteur de l’éducation nationale chargé de la circonscription du premier degré. »

L’IEN émet donc « un avis consultatif » sur la proposition de redoublement.  Il ne s’agit en aucun cas d’un avis suspensif comme cela peut parfois être présenté.

Le conseil des maîtres est souverain sur les décisions de passage et de redoublement. 

Si l’IEN peut émettre un avis négatif, il ne peut s’opposer à un redoublement dont la décision revient au conseil des maîtres.

NB : Un seul redoublement en primaire sauf exception« Le conseil des maîtres ne peut se prononcer que pour un seul redoublement ou pour un seul raccourcissement de la durée d’un cycle durant toute la scolarité primaire d’un élève. Toutefois, dans des cas particuliers, il peut se prononcer pour un second raccourcissement, après avis de l’inspecteur de l’éducation nationale chargé de la circonscription du premier degré. »

Concernant la maternelle :

Seuls les enfants de maternelle bénéficiant d’un dossier à la MDA peuvent bénéficier d’un maintien si celui-ci est acté par la CDA.

L’article D. 351-7 du code de l’Education renvoie la décision d’un maintien à l’école maternelle à la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées.
« Aucun redoublement ne peut intervenir à l’école maternelle, sans préjudice des dispositions de l’article D. 351-7. »

Le SNUDI-FO exige l’abandon des évaluations CP

Le SNUDI-FO exige l’abandon des évaluations CP

Situation intenable, protocoles inapplicables, refus de recruter immédiatement… La colère des personnels qui a explosé le 13 janvier a contraint le Ministre d’annoncer le recrutement immédiat de la totalité des candidats aux concours inscrits sur les listes complémentaires en tant que fonctionnaires stagiaires.

C’est une première victoire !

Le Ministre a également décidé de reporter les évaluations CP qui auront finalement lieu au retour des congés d’hiver. Les organisations syndicales (dont le SNUDI-FO) réaffirment dans un communiqué commun leur exigence de suspension des évaluations CP.

En effet, l’urgence n’est pas de contraindre les personnels à effectuer coûte que coûte ces évaluations CP mais bien de rétablir des conditions de travail acceptables pour les collègues de CP, comme pour tous les autres.

Le SNUDI-FO exige qu’aucune pression, qu’aucune sanction ne soit mise en œuvre vis-à-vis des personnels qui ne feraient pas passer ces évaluations.


220217 Communiqué SNUDI-FO évaluations CP


Communiqués à télécharger :

Vent de révolte contre la rentrée que prépare Blanquer !

Vent de révolte contre la rentrée que prépare Blanquer !

Des milliers de classes fermeront à la rentrée prochaine du fait des dotations ministérielles largement insuffisantes !

Dès décembre, le SNUDI-FO faisait cette analyse qui s’avère être une réalité aujourd’hui…

Blanquer détruit l’Ecole publique en fermant des classes et des postes … alors que ses économies sur ces dernières années s’élèvent à 675 millions d’€ ce qui équivaut à 4000 postes ! Il porte l’entière responsabilité du chaos actuel dans les écoles et de celui – encore plus grand – qui se prépare pour la rentrée 2022.

Le SNUDI-FO exige du Ministre les créations de postes à la hauteur des besoins, tout de suite, sans fermeture de classe ; le recrutement immédiat d’enseignants sous statut notamment par le réabondement des listes complémentaires  et le retour à un recrutement à Bac+3 pour les concours de recrutement de professeurs des écoles afin d’augmenter le nombre de candidats !


220216 Communiqué SNUDI-FO carte scolaire


Communiqué à télécharger :

Manipulation de haut VOL sur les chiffres de la rentrée 2022 !

Manipulation de haut VOL sur les chiffres de la rentrée 2022 !

Lors du comité technique ministériel du 15 décembre 2021, les chiffres des créations et répartitions des postes par académie ont été communiqués. Le Ministre Blanquer entend afficher 1965 équivalents temps pleins (ETP) de moyens d’enseignements supplémentaires dans le premier degré mais ces « moyens » supplémentaires sur le dos de la formation des professeurs stagiaires.

En dépouillant les 4050 stagiaires de leur formation en leur imposant, outre le recul d’un an de l’accès au concours qui passe de la fin du Master 1 à la fin du Master 2, de passer de mi-temps à temps complet en classe, le ministre récupère 2025 ETP de moyens d’enseignements.

=> Rentrée 2022 : 60 emplois d’enseignants du 1er degré supprimés ! (Il y aurait 5 postes en plus pour l’Académie d’Amiens, Youpi !)

Que restera-t-il pour baisser les effectifs dans les classes, prendre en charge efficacement les élèves en difficulté ou en situation de handicap, pour assurer le remplacement des enseignants absents ?

En manipulant les chiffres, c’est une rentrée 2022 catastrophique que le ministre prépare !

Sans attendre la rentrée 2022, le SNUDI-FO revendique le recrutement immédiat de tous les candidats aux concours inscrits sur les listes complémentaires et le réabondement de celles-ci, la titularisation ou la stagiarisation de tous les contractuels qui le souhaitent.

La FNEC FP-FO a déposé un préavis de grève pour couvrir toutes les initiatives, notamment durant les CTSD et CDEN qui vont se tenir en début d’année 2022.

Le SNUDI-FO sera aux côtés des personnels pour défendre toutes les revendications, pour défendre pied à pied toutes les classes, tous les postes.


211216 Communiqué SNUDI-FO après le CTM


Communiqué à télécharger :

Le DASEN répond favorablement au SNUDI-FO 02 !

Le DASEN répond favorablement au SNUDI-FO 02 !

Lundi 27 septembre, le SNUDI-FO de l’Aisne a adressé un courriel au DASEN.

Le SNUDI-FO 02 lui demandait de revoir sa copie quant au délai trop court de restitution des documents concernant le plan de continuité pédagogique.

Dans plusieurs circonscriptions, les Ien ont commencé dès mardi 28 septembre à informer les Directrices et les Directeurs que la date limite de retour était repoussée au 15 octobre (date initialement prévue, vendredi 1er octobre).


Le courriel de la DSDEN du mercredi 29 septembre

entérine la décision du report au 15 octobre.


 

En cas de difficulté, n’hésite pas à contacter le SNUDI-FO 02.