Point sanitaire avec le Ministère

Point sanitaire avec le Ministère

Les organisations syndicales étaient reçues jeudi 8 juillet au ministère pour un « point sanitaire ». Thierry Ledroit, chef de cabinet du ministre, a exposé les mesures envisagées pour la rentrée :

– Un nouveau protocole sanitaire sera élaboré ; il prendra en compte différents scenarios ; ce document devrait être finalisé en juillet ;
Dans le premier degré, l’accent sera mis sur les tests salivaires, car les élèves ne seront pas vaccinés ;
– Dans le second degré, priorité sera donnée à la vaccination des élèves, en particulier au lycée Une discussion se mène avec les élus locaux sur les aspects logistiques (locaux, aération…) ; Concernant le fonctionnement pédagogique, un plan de continuité sera anticipé ;
– Des moyens supplémentaires seront alloués : 1500 équivalents temps pleins d’heures supplémentaires seront budgétés, avec priorité au lycée, puisqu’au collège la priorité est mise sur le dispositif « devoirs faits ».

La FNEC FP-FO dénonce l’instrumentalisation de la situation pour dérouler de nouvelles contre-réformes. Au lieu de recruter les enseignants remplaçants nécessaires pour remplacer les enseignants absents, le ministre prépare le e-learning.

Avec CGT, SUD, SNALC et la FCPE, la FNEC FP-FO réaffirme : « Les élèves ont besoin de personnels qualifiés, pas de cours en ligne ! »


FNEC_CR_PointSanitaire_090721

Point sanitaire à télécharger :

 

Mouvement national : à la tête du client !

Mouvement national : à la tête du client !

S’appuyant sur les LDG mobilités de novembre 2020, le ministère annonce, dans le cadre du groupe de travail personnalisation de carrière, son intention de créer un mouvement national sur des postes spécifiques dans le 1er degré et dans le 2nd degré.

Cette volonté de remettre en cause les mutations découle de la loi de Transformation de la Fonction Publique, prolongement de PPCR, qui vise l’individualisation des carrières et déclinée dans le cadre du Grenelle.

Le ministre franchit de nouveau un cran dans ses attaques contre nos statuts.

Pour la FNEC FP-FO, la seule solution pour répondre aux demandes de mutations, c’est la création immédiate de postes !

 


Communiqué GT MEN

Communiqué à télécharger :

108 h annualisées : quoi de neuf ? (Compte-Rendu du GT du 2 juillet)

108 h annualisées : quoi de neuf ? (Compte-Rendu du GT du 2 juillet)

C’est vers 22h30 le 1er juillet, la veille d’un Groupe de Travail prévu le 2 juillet sur la Direction d’école, que des documents relatifs à l’organisation des 108 h annualisées sont arrivés, précisant ainsi l’ordre de jour ! Les documents ministériels présentent « le découpage « forfaitaire » des 108h, alors même qu’il existe une demande forte d’adaptation à la diversité locale et aux besoins des équipes pédagogiques des écoles. »

Dans sa volonté de favoriser une plus grande autonomie d’organisation par les directrices et les directeurs d’école, le ministre propose que les 108 heures soient modulées selon les diversités locales et selon les besoins des équipes pédagogiques des écoles, notamment à partir des heures d’APC et de travail en équipe.

Le SNUDI-FO a indiqué qu’il n’était pas demandeur d’une adaptation locale de nos ORS qui soumettraient les personnels à toutes les pressions,  a revendiqué que dans le cadre des 18h chaque collègue puisse choisir ses animations pédagogiques dans le cadre de la liberté pédagogique.

Le SNUDI-FO a exigé la suppression de l’APC pour tous et a rappelé qu’à l’origine, la mise en place de l’aide personnalisée a permis au gouvernement de supprimer de nombreux postes RASED.


210705 Compte-rendu GT direction 2 juillet

Compte-rendu du GT du 2 juillet à télécharger :

PPCR : la roue de l’infortune !

PPCR : la roue de l’infortune !

Le SNUDI-FO, avec la FNEC FP-FO et la FGF-FO, dénoncent, depuis sa mise en place, les effets dévastateurs de PPCR. Les PE promouvables découvrent des appréciations arbitraires et souvent injustifiées.

Chez les collègues, qui pour beaucoup se sentent lésés, déconsidérés voire méprisés, ce sont la colère et le rejet de cet arbitraire qui prévalent. Cette colère est notamment légitimée par plusieurs particularités absurdes pour le passage à la hors classe. 

 Le SNUDI-FO revendique le retour à des promotions basées essentiellement sur l’AGS.

Le SNUDI-FO a adressé le 2 juillet un courrier au Ministre afin d’ouvrir la voie à de réelles négociations pour obtenir un vrai déroulement de carrière.


210702 Courrier du SNUDI-FO au ministre PPCR


Courrier à télécharger :

108 h annualisées : quoi de neuf ? (Compte-Rendu du GT du 2 juillet)

Accès à la classe exceptionnelle : retard à l’allumage…

Le dispositif réglementaire d’accès à la classe exceptionnelle de l’ensemble des corps d’enseignant, d’éducation et psychologues de l’Éducation nationale a été remis en cause par la décision du Conseil d’Etat n°430342 du 19 mai 2021. En effet, le Conseil d’Etat – saisi en première et dernière instance – a fait droit à la demande d’une organisation syndicale contestant le périmètre des fonctions éligibles déterminées par l’arrêté du 10 mai 2017. S’il n’a pas annulé ce dernier, le Conseil d’Etat considère que le pouvoir réglementaire aurait dû définir avec une précision suffisante dans le décret statutaire des professeurs agrégés la nature des fonctions éligibles et ne pas renvoyer à un arrêté le soin de définir les conditions d’accès à la classe exceptionnelle.

Cette décision affecte les campagnes d’accès à la classe exceptionnelle pour l’ensemble des corps d’enseignant, d’éducation et psychologues de l’Éducation nationale puisque les statuts particuliers de ces corps comportent la même disposition et renvoient à l’arrêté du 10 mai 2017. Les résultats des promotions à la classe exceptionnelle ne peuvent donc être publiés en l’état du droit, sans emporter un fort risque que le Conseil d’Etat, de nouveau saisi au contentieux, annule des tableaux d’avancement qui seraient pris au 1er septembre en application de dispositions irrégulières.

Afin de se conformer à la décision du Conseil d’Etat, la DGAFP et la DB ont donc été saisies par la DGRH d’un projet de décret détaillant dans les décrets portant statuts particuliers des corps enseignants les critères généraux d’éligibilité à la classe exceptionnelle. L’objectif est d’obtenir une publication avant le 31 août, après consultation du CTMEN, le 12 juillet, et du Conseil d’Etat.

C’est pourquoi, à ce stade, ces tableaux d’avancement ne peuvent être publiés.

Cas particulier (accès au grade de la classe exceptionnelle) pour les psychologues de l’Éducation nationale et des professeurs des écoles :
la publication du décret autorisant des dispositions temporaires d’accès au 2nd vivier pour les agents au 6ème et 7ème échelons de la hors classe, soumis pour avis au CTMEN du 7 avril dernier, est intervenue au JO du dimanche 27 juin (décret 2021-813 du 25 juin 2021 adaptant les dispositions relatives à l’accès à la classe exceptionnelle du corps des professeurs des écoles et du corps des PSY EN au titre des années 2021 à 2023).

Individualisation des carrières

Individualisation des carrières

Le “Grenelle” de Blanquer instaure l’austérité salariale et  accentue les attaques contre les statuts : c’est la continuité des mesures mises en place avec le PPCR et le RIFSEEP :
– augmentation du point d’indice soumis à la conjoncture économique,
– remise en cause du contrôle des barèmes et des mutations par les représentants des personnels lors des commissions paritaires,
– préparation d’un basculement statutaire, institutionnalisé avec le « conseil de l’évaluation ».

La FNEC FP-FO n’accepte pas ces attaques du « Grenelle » : elle s’est opposée au décret PPCR et au RIFSEEP.


21 06 25 Communiqué Grenelle PPCR(1)

Communiqué à télécharger :