Appel à la grève : jeudi 23 septembre

Appel à la grève : jeudi 23 septembre

Le SNUDI-FO appelle les personnels à la grève jeudi 23 septembre :

– Pour le retrait immédiat du projet d’expérimentation Macron ;
– Pour le retrait du projet de loi Rilhac et de l’emploi fonctionnel de direction premiers jalons de l’instauration d’un directeur supérieur hiérarchique dans les écoles ;
– Pour la satisfaction des revendications sur la direction d’école en termes de décharges, d’amélioration indiciaire, d’aide administrative et d’allègement des tâches ;
– Contre toutes les attaques statutaires, notamment celles issues des mesures du « Grenelle » ;
– Pour l’augmentation générale des salaires ;
– Pour les créations des postes nécessaires et le recrutement de personnels fonctionnaires dans les écoles !

Les organisations syndicales SNUipp-FSU, SNUDI-FO, CGT Educ’action, SNALC et Sud Education exigent donc l’abandon immédiat du projet d’expérimentation Macron de recrutement des enseignant(e)s par les directeurs et directrices tout comme elles refusent la proposition de loi Rilhac et le statut d’emploi fonctionnel.


L’école nécessite une toute autre ambition
et des réponses à ses problèmes construites avec ses personnels.

 


210916 Communiqué SNUDI-FO Grève 23 septembre

Communiqué intersyndical à télécharger :

Convention nationale des AESH : 15 septembre

Convention nationale des AESH : 15 septembre

En cette rentrée scolaire, les AESH prennent connaissance de la nouvelle grille de salaire instaurée cet été par le ministre Banquer. Ils constatent que cette pseudo-revalorisation les maintient toujours sous le seuil de pauvreté et ne correspond ni de près ni de loin à leur exigence d’un véritable salaire et d’un véritable statut de la fonction publique.

Avec la généralisation des PIAL, ils sont plus que jamais confrontés à des affectations en dernière minute sur plusieurs écoles ou plusieurs établissements, ce qui rend leur quotidien insupportable. Dans certains départements, comme dans le Val de Marne le 30 août, les AESH se sont rassemblés, avec le SNUDI-FO, pour exiger notamment d’avoir connaissance de leurs affectations.

Les AESH, tout comme les enseignants et les parents d’élèves, acceptent moins que jamais la diminution organisée de l’accompagnement des élèves en situation de handicap : depuis la rentrée, ce sont des milliers d’élèves qui voient leur nombre d’heures d’accompagnement diminuer drastiquement, quand il n’est pas tout simplement réduit à zéro faute d’AESH en nombre suffisant. Voilà la conséquence de la généralisation des PIAL ! Inadmissible !

Dans cette situation, et après les nombreuses grèves et mobilisations de l’année dernière, les AESH avec les enseignants et les parents qui les soutiennent, ne sont-ils pas fondés à monter chez le ministre Blanquer pour gagner sur toutes leurs revendications, à commencer par l’abandon des PIAL, un vrai statut et un vrai salaire ? L’appel à la grève du 19 octobre lancé par les fédérations FNEC FP-FO, FSU, CGT Educ’action, SUD Education et SNCL-FAEN n’est-il pas l’occasion d’organiser la montée des AESH au ministère ?

La convention nationale AESH, qui s’est constituée le 30 juin, discutera de ces questions le 15 septembre. Elle se prépare d’ailleurs activement dans les départements comme en témoigne par exemple :
– La réunion d’AESH organisée le 8 septembre à Bordeaux avec le soutien de la FNEC FP-FO 33 et du SNUipp-FSU 33
– La réunion d’information syndicale organisée le 14 septembre par le SNUDI-FO 93
– La constitution d’un comité des AESH de l’Ain le 31 août avec la FNEC FP FO 01 et le soutien du SNUIPP-FSU 01
– Liste non exhaustive !

Ce sont ainsi déjà plus d’une trentaine de départements, où les AESH sont engagés, sous une forme ou sous une autre, dans la préparation de la convention du 15 septembre. La FNEC FP-FO y sera représentée et sera attentive aux décisions qui y seront prises.

Pour le SNUDI-FO, l’heure est plus que jamais à la préparation de la convention nationale du 15 septembre pour sa réussite en vue de la montée au ministère pour gagner sur les revendications :
– l’abandon des PIAL, les créations de postes et de places dans les établissements spécialisés ;
– le recrutement d’AESH à la hauteur des besoins ;
– un vrai statut de la fonction publique et un vrai salaire ;
– 24h comptées comme un temps complet, payées 100% pour les AESH ;
– l’ouverture de véritables négociations salariales et l’augmentation immédiate de 183€ indiciaire pour tous,comme les personnels hospitaliers ;
– le versement des primes REP, REP+, de la prime informatique pour les AESH.


Communiqué à télécharger :

PPCR : l’ère de l’arbitraire !

PPCR : l’ère de l’arbitraire !

PPCR : le dernier volet a été appliqué au 1er janvier 2020. Chaque professeur des écoles appréciera ce qu’il a gagné pendant ces 5 années de « pseudo­revalorisation » ! Les quelques points d’indice donnés contre de profondes modifications de notre statut sont loin de compenser le gel du point d’indice depuis 2010, l’augmentation de la CSG de 1,7 % (dont la compensation reste inacceptable et qui lèse tous les fonctionnaires), l’augmentation de la retenue pour pension civile de 2010 à 2020, la réinstauration du jour de carence…

Soyons clairs : notre pouvoir d’achat ne cesse de s’effondrer !

PPCR a ouvert la voie à la nouvelle Loi de Transformation de la Fonction publique introduisant l’individualisation des droits des collègues, notamment en termes d’évaluation très subjective et de recours.

FO a eu raison de ne pas signer PPCR qui entérinait le gel du point d’indice en 2017.

FO reste cohérent en combattant la Loi Dussopt de la Transformation de la Fonction publique.

Le SNUDI-FO 02 vous propose de retrouver toutes les dernières informations dans un Journal Spécial PPCR.


SPECIAL PPCR

Journal Spécial PPCR à télécharger :

“No future” pour l’école de la République !

“No future” pour l’école de la République !

En visite à Marseille, le président Macron annonce un statut dérogatoire pour 50 écoles marseillaises pour la rentrée 2022 afin que “les directeurs d’école puissent choisir l’équipe pédagogique“.  Cette expérimentation pourrait être plus largement étendue par la suite.

Au mépris du statut des enseignants fonctionnaires d’Etat et du droit à mutation, ces déclarations confirment la volonté du ministre Blanquer de mettre en place des directeurs supérieurs hiérarchiques des enseignants et de bouleverser le fonctionnement de l’Ecole de la République.

En permettant aux écoles « d’adapter les rythmes scolaires », « d’associer des acteurs extrascolaires »… le président Macron et son ministre entendent transformer l’Ecole Publique en une multitude d’établissements autonomes soumis à toutes les pressions locales parachevant là aussi les objectifs du Grenelle et de la proposition de loi Rilhac.

Pour le SNUDI-FO, les personnels sont en état de légitime défense.

Le SNUDI-FO prend contact avec les autres organisations syndicales pour envisager une réponse à la hauteur de ces annonces.

Le SNUDI-FO 02 apporte son soutien aux collègues du SNUDI-FO 13 (lire leur communiqué ici) dans ce combat pour le retrait du plan “Ecole du Futur” !


210903 Communiqué SNUDI-FO Annonces Macron Marseille

Communiqué à télécharger :

Formation Constellations : mise en orbite ministérielle  !

Formation Constellations : mise en orbite ministérielle !

Le ministre Blanquer continue son offensive contre la liberté pédagogique et le libre choix de la formation continue : il enjoint recteurs et IA-DASEN d’accélérer la mise en place des formations en “Constellations” avec indicateurs de suivi !

Cette pression va immanquablement se répercuter sur les collègues et les remplaçants vont être mobilisés au détriment des collègues absents.

Rappelons que le Ministre prévoit que l’évaluation des enseignants se fasse par des pairs (conseillers pédagogiques, directeurs d’école, formateurs…), recentrant les missions des inspecteurs sur le « pilotage » : il utilise donc ces formations par constellations pour aboutir à son nouveau management, à la France Télécom, basé sur l’accompagnement perpétuel PPCR.

Le SNUDI-FO avec la FNEC FP-FO continue d’intervenir à tous les niveaux pour faire échec aux contre-réformes du Grenelle dont font partie les formations par constellations.

Le SNUDI-FO 02 invite les personnels à saisir le syndicat pour faire valoir leurs revendications.


210902 Communiqué SNUDI-FO Constellations


Communiqué à télécharger :