49-3 : une seule réponse s’impose, la mobilisation ! Grande mobilisation le 31 mars 2020

49-3 : une seule réponse s’impose, la mobilisation ! Grande mobilisation le 31 mars 2020

Les organisations syndicales de salarié-es et de jeunesse (CFE-CGC, CGT, FO, FSU, Union syndicale Solidaires, FIDL, MNL, UNEF, UNL) ont pris acte de l’annonce par le Premier ministre samedi dernier en fin d’après-midi d’utiliser l’article 49-3.

Elles appellent à une grande journée de grève interprofessionnelle et de manifestations dans tout le pays mardi 31 mars pour mettre en échec ce projet de loi.


Communiqué intersyndical 2.03.20 - Une seule réponse s'impose, la mobilisation !

Communiqué à télécharger :

49-3 : une seule réponse s’impose, la mobilisation ! Grande mobilisation le 31 mars 2020

Après le 49.3 : rien n’est joué, le gouvernement est plus que jamais isolé !

Le conseil des ministres du samedi 29 février prétendument destiné aux mesures contre le coronavirus a finalement décidé de l’application du 49-3, pour imposer une réforme rejetée par la majorité des Français et des salariés. Personne n’accepte cette nouvelle provocation qui est surtout l’aveu de faiblesse d’un gouvernement isolé et aux abois.


200304 Communiqué FNEC

Communiqué à télécharger :

Actions dans l’Aisne le mardi 3 mars 2020 contre la réforme des retraites – Appel intersyndical de l’Aisne

Actions dans l’Aisne le mardi 3 mars 2020 contre la réforme des retraites – Appel intersyndical de l’Aisne

Mardi 3 mars, un rassemblement intersyndical (CGT, FO, FSU et Solidaires) est appelé à 18h00 devant la Sous-Préfecture de Saint Quentin. D’autres rassemblements du même type devraient avoir lieu devant la Préfecture, à Laon, et les Sous-Préfecture de Château-Thierry, Soissons et Vervins…


Communiqué intersyndical 02 du 2.03.20

Appel à télécharger :

Actions dans l’Aisne le mardi 3 mars 2020 contre la réforme des retraites – Appel intersyndical de l’Aisne

Face au coup de force du 49.3, nous ne nous laisserons pas impressionner ! Nous continuerons à exiger le RETRAIT !

Un rassemblement aura lieu ce soir (lundi 2 mars 2020), à 18h00, place de l’Hôtel de Ville, à Saint Quentin, afin de protester contre la décision gouvernementale de recourir à l’article 49-3pour passer en force le projet de loi sur la réforme des retraites.


C’est donc un conseil des ministres prétendument destiné aux mesures contre le coronavirus qui a décidé de l’application du 49-3, pour imposer une réforme rejetée par la majorité des Français et des salariés.

Ce coup de force est bien entendu une atteinte grave, sans précédent, à la démocratie, mais c’est aussi un aveu de faiblesse d’un gouvernement isolé et aux abois.

 Rien n’est réglé !

Il y a quelques jours seulement, un sondage BVA indiquait que 72 % des Français « désapprouveraient » un recours au 49-3. De fait, une très large majorité de la population reste opposée au projet de régime unique de retraite par points.

Toute l’arrogance, tout le mépris, toutes les manœuvres, les mensonges, les provocations du gouvernement ne pourront effacer ce rejet majoritaire, cette résistance contre lesquels bute leur « réforme« .

Aucun 49-3 ne pourra effacer le fait que pendant plus de deux mois, dans un mouvement de grève et de manifestations historique, de larges secteurs de salariés du public et du privé, des professions libérales, des jeunes, des retraités, se sont mobilisés pour obtenir le RETRAIT du projet de retraite par points… Mobilisation qui, au demeurant, dans divers secteurs, n’est toujours pas terminée…

Aucun 49-3 ne pourra effacer le fait que cette mobilisation inédite a ébranlé les sommets de l’Etat, entraînant les démissions et départs successifs des deux ministres initialement chargés de la réforme, et amenant une institution comme le Conseil d’Etat à pointer dans un cinglant désaveu les nombreuses insuffisances et irrégularités de ce même projet.

Bien entendu, il ne s’agit pas de minimiser la gravité de la situation dans laquelle nous place la décision du gouvernement.

Afin d’en mesurer précisément les enjeux et les conséquences, des députés de l’opposition rappellent que le texte que veut imposer le gouvernement au moyen de l’article 49-3 n’est pas simplement le texte examiné en commission spéciale jusqu’à l’article 26 (sur 65), puis en séance plénière jusqu’à l’article 8…

 Il s’agit en fait d’un texte auquel le gouvernement a ajouté 181 amendements que ni la majorité, ni l’opposition, ni les « partenaires sociaux » n’ont « jamais vu, lu, étudié »…

 Parmi ces amendements, il y a le contenu de 7 ordonnances sur les 29 qui ont fait l’objet des remontrances du Conseil d’Etat estimant que le recours à ces dernières rendait la compréhension globale du texte de loi très incertaine… 66 de ces 181 amendements viennent du gouvernement lui même et portent sur des sujets importants comme les pensions de réversion, les bonifications pour les naissances d’enfants, la conversion des droits acquis vers le nouveau système, les conséquences sur les cabinets d’avocats de l’augmentation des cotisations, le niveau des cotisations des fonctionnaires dans le nouveau système, la définition de la carrière complète qui s’évaluera en nombre de points et non plus en trimestre ni en salaire de référence, la valeur du point etc.

 Il n’est donc pas question de sous-estimer les menaces que fait peser le recours au 49-3 sur le système de retraite par répartition que nous cherchons à préserver.

Quelques heures après l’annonce du 49-3 des milliers de salariés se sont rassemblés dans des manifestations spontanées dans tout le pays : à Toulouse, Lyon, Lille, Amiens, Paris, Bordeaux, le Mans, Montpellier, Besançon, Niort, Grenoble, Strasbourg, Nancy, Dijon, Caen, Rodez, Bayonne, Avignon, le Puy en Velay…

On ne lâche rien, nous pouvons gagner !

La réforme Macron-Philippe ne tient qu’à un fil : tous ensemble, dans l’unité, on peut gagner !

La réforme Macron-Philippe ne tient qu’à un fil : tous ensemble, dans l’unité, on peut gagner !

La demande de retrait de sa réforme des retraites est ultra-majoritaire. Le 20 février, pendant les vacances scolaires, des dizaines de milliers de salariés ont à nouveau manifesté. Après l’avis négatif du Conseil d’Etat, de nouvelles voix se font entendre pour étriller la réforme. La semaine dernière c’était l’Association des Maires de France. C’est maintenant le tour du secrétaire général de la FNSEA et du Président du MEDEF, pour des raisons diverses. Même des députés du parti présidentiel ont pris leurs distances avec le projet de loi.


Communiqué FNEC FP-FO 23 février

Communiqué à télécharger :

49-3 : une seule réponse s’impose, la mobilisation ! Grande mobilisation le 31 mars 2020

Le retrait, point ! Manifestations et rassemblements dans l’Aisne le jeudi 20 février 2020

Vous trouverez dans cet article l’appel commun départemental à la journée interprofessionnelle de grève et de manifestations du 20 février. Plusieurs manifestations et rassemblements sont prévus dans notre département :

  • Une manifestation départementale, à Tergnier, au départ de la place de l’Hôtel de Ville à 10h00 ;

Des manifestations et rassemblements locaux :

  • A Hirson, à 14h00, devant la maison des travailleurs ;
  • A Saint Quentin, à 15h30, au départ de la place Longueville ;
  • A Soissons, à 15h00, devant la permanence du député.

Communiqué intersyndical Aisne 20 02 2020

Appel à télécharger :