Les organisations syndicales ont pris la décision de ne pas siéger lors du CTSD 1er degré prévu ce jeudi 31 janvier 2019 pour dénoncer les mesures désastreuses envisagées par l’administration pour la rentrée 2019. Le report de la commission est prévu le vendredi 8 février 2019.

Voici la déclaration commune envoyée au directeur académique :

“Dans le premier degré, la baisse démographique annoncée et l’attention particulière nécessaire à l’éducation prioritaire ne sauraient justifier les attaques sans précédents contre les conditions de travail des enseignants du 1er degré qui verront pour beaucoup les effectifs de leur classe augmenter. Les injonctions et les prescriptions concernant les méthodes de lectures en CP au-delà de porter une atteinte grave à la liberté pédagogique tendent à faire croire que c’est la méthode qui ferait la bonne pratique et non la qualité de la formation des enseignants. De plus  le dispositif plus de maîtres que de classes qui bénéficiait à l’ensemble des élèves a disparu sans aucune évaluation de ce dispositif que nous demandions dans les différentes instances. A cela s’ajoute la difficulté pour certaines collectivités de voir dans un tel contexte la fragilisation de la structure pédagogique de leur école alors même que des investissements et des travaux importants ont été votés,  réalisés et financés par les contribuables. Vous avez signé récemment une convention ruralité que vous auriez pu nous communiquer avec les documents de la carte scolaire. L’aménagement du territoire axonais en dépend.

Les organisations syndicales s’opposent à la nouvelle circulaire mouvement dans le premier degré : elles exigent l’abandon du vœu géographique et deux phases de saisie de vœux.”