SNUDI-FO 02

Dotations rentrée 2018 : +103 postes dans le 1er degré pour l’académie d’Amiens

jeudi 21 décembre 2017 par SNUDI-FO

Lors du CTM du 20 décembre 2017, les dotations d’emplois de PE pour la rentrée 2018 ont été annoncées.
Il y aura 103 PE supplémentaires dans l’académie d’Amiens. La répartition entre les 3 départements sera connue début 2018.

Vous trouverez en document joint les dotations pour toute la France pour le 1er degré.

Les 3 881 créations de postes annoncées pour le 1er degré pour toute la France se font notamment à partir de la suppression de 2 600 postes 2nd degré et de 200 postes de personnels administratifs.

Les 3881 postes supplémentaires annoncés avec une légère baisse du nombre d’élèves (- 33 500 soit – 0,3% !! ) sont présentés comme un progrès. Une étude attentive montre une réalité bien différente.

Les 3 881 ETP (Emplois Temps Plein) seraient répartis ainsi :

  • 3100 au moins réservés à la généralisation des CP dédoublés « 100 % de réussite » dans « l’ensemble des classes de CP en REP et REP+ » et des CE1 en REP.

Dans ces conditions comment pourront être assurés les 629 postes de remplaçants supplémentaires prévus au PLF 2018 ? Et ce n’est ni la remise en cause de la distinction entre BD et ZIL, ni la Formation Continue « repoussée » en dehors des 36 semaines pendant les congés qui vont améliorer la situation du remplacement.

  • 280 postes pour la « formation des personnels » prévus au budget 2018 après une baisse de 400 ETP en 2017 ce qui relativise complétement l’effet d’annonce. En deux rentrées le solde est de moins 120 ETP !
  • 100 ETP pour les besoins pédagogiques particuliers, ce qui représente + 0,1 ETP par département en moyenne.
  • 100 pour les conventions ruralités.

 

Il restera donc 300 ETP (3 ETP en moyenne par département), ce qui ne permettra ni d’améliorer la situation des 90 000 classes dont l’effectif dépasse 25 élèves et en particulier les 7 700 qui ont plus de 30 élèves, ni de créer les postes de remplaçants nécessaires, ni les poste spécialisés indispensables.

Cette situation va accentuer le recrutement de contractuels au détriment de fonctionnaires.

L’embauche systématique de plusieurs milliers de contractuels en lieu et place d’enseignants fonctionnaires d’Etat en 2016 et 2017 démontre bien que le nombre de postes mis au concours est insuffisant.

Pour le SNUDI-FO il doit être stoppé immédiatement. Le recours à la liste complémentaire du CRPE doit être rétabli conformément à art 3 Loi n° 83-634 du 13 juillet 1983 : « Sauf dérogation prévue par une disposition législative, les emplois civils permanents de l’Etat, des régions, des départements, des communes et de leurs établissements publics à caractère administratif sont, à l’exception de ceux réservés aux magistrats de l’ordre judiciaire et aux fonctionnaires des assemblées parlementaires, occupés soit par des fonctionnaires régis par le présent titre, soit par des fonctionnaires des assemblées parlementaires, des magistrats de l’ordre judiciaire ou des militaires dans les conditions prévues par leur statut. »

 

480 écoles fermées pour la seule année 2017 :

D’ores et déjà, dans plusieurs départements, des DASEN préparent, au nom de la « solidarité avec les élèves des territoires les plus fragiles », des mesures de grande ampleur de redéploiements et de suppressions d’écoles entières. 480 écoles ont été supprimées pour la seule année 2017 et 3809 écoles depuis 2008 notamment en zone rurale dans le cadre des « chartes de la ruralité  ». Le ministre se fixe 60 conventions ruralité (40 en 2017) d’ici fin 2018.


titre documents joints

21 décembre 2017
info document : PDF
228.5 ko

Accueil | Contact | Plan du site | | Suivre la vie du site RSS 2.0

Site réalisé avec SPIP 3.2.0